du 03 juillet 2019
Date

Choisir une autre édition

Apple dévoile son dernier rapport de transparence sur les demandes gouvernementales

Apple a publié son dernier rapport de transparence, dans lequel sont abordées les demandes faites par les gouvernements. Des demandes pouvant inclure de nombreuses actions, mais dont le détail est souvent masqué pour des raisons de sécurité. Le rapport porte sur le second semestre 2018.

TechCrunch note en particulier l’apparition d’une nouvelle section dédiée aux applications retirées suite à des demandes officielles. 80 ont ainsi été reçues pendant la deuxième moitié de l’année dernière, 75 acceptées pour un total de 634 applications.

Apple ajoute que la Chine est à l’origine de la plupart des demandes. Le pays a demandé la suppression de 626 applications, Apple en a retiré 526, soit une vaste majorité du total. Vietnam, Autriche, Koweit, Liban, Pays-Bas, Norvège, Russie, Arabie Saoudite, Suisse et Turquie sont également cités.

En ce qui concerne les raisons, les paris et la pornographie constituent l’essentiel des demandes – donc par la Chine. Violation de la vie privée, de copyright ou de loi sur les transports publics font aussi partie du lot.

Comme toujours dans les rapports de transparence depuis les premières affaires liées à Edward Snowden, on trouve également les demandes de renseignements effectuées par les agences fédérales américaines.

Durant le deuxième semestre 2018 toujours, Apple a ainsi reçu entre 3 et 499 NSL (National Security Letters), concernant 1 505 à 1 999 comptes. L’entreprise, comme toutes les autres aux États-Unis, a l’obligation de ne fournir que des fourchettes, au risque qu’un chiffre trop précis serait une indication.

On note par contre pour la première fois la publication quasi intégrale du texte de cinq NSL, car les ordres de non-divulgation n’ont plus cours. Certaines informations identifiantes sont masquées, mais les lettres auront le mérite de montrer à quoi ressemble une demande formelle de renseignements envoyée par le FBI.

Les statistiques sont également ventilées par pays. Pour la France, on apprend ainsi que des demandes d’accès pour 943 appareils ont été faites dans la même période. 715 ont été approuvées par Apple (76 %).

199 identifiants financiers ont été demandés pour des enquêtes de fraude, pour 156 donnés par Apple (78 %).  La France a également cherché à accéder à 154 comptes, pour 99 acceptés (64 %).

On note que les 11 demandes d’urgence ont toutes été validées. Elles concernent des situations de danger de mort ou de blessure grave, par exemple quand une personne est portée disparue. Dans ce domaine, la France est loin du haut du panier : le Royaume-Uni en a effectué 198, pour 173 acceptées (87 %).

chargement Chargement des commentaires...