du 16 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Dans la série de procès opposant les deux géants, Qualcomm a réclamé une déposition du patron d'Apple devant la justice américaine. Il accuse la marque à la pomme d'avoir menti pour obtenir une enquête des autorités américaines. L'événement est prévu pour le 27 juin.

Qualcomm est sous le feu des autorités de plusieurs pays pour des pratiques anti-concurrentielles. Fin janvier, la Commission européenne a condamné Qualcomm a une amende de 997 millions d'euros, après qu'il a payé des milliards de dollars à Apple pour qu'il ne s'approvisionne que chez lui en puces LTE.

Apple contre Qualcomm : déposition de Tim Cook le 27 juin
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Les entreprises ayant investi dans des panneaux tactiles Surface Hub peuvent depuis hier soir y installer une version spécifique de Teams, la messagerie collaborative d’entreprise de Microsoft.

Plusieurs modes de fonctionnement sont disponibles, selon l’utilisation de Skype for Business à côté. On peut ainsi laisser Teams inerte pour qu’il ne réagisse qu’aux invitations spécifiques, passer en mode hybride mélangeant les deux lots de fonctionnalités, ou désactiver Skype pour laisser régner Teams.

Copié dans le presse-papier !

Le groupe de fabricants automobiles explique avoir signé « un accord pluriannuel mondial de partenariat avec Google ».

Ainsi, les véhicules vendus par l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi « sur la plupart des marchés utiliseront Android », à partir de 2021. Chaque fabricant aura par contre la possibilité de développer « sa propre interface et des fonctionnalités uniques sur la base de cette plateforme commune ».

Les clients auront ainsi accès aux applications du géant du Net, dont Maps, Google Assistant ainsi que les « applications automobiles de Google Play Store », sans plus de détail.

Ce partenariat s'inscrit dans le cadre du plan « Alliance 2022 » des trois fabricants. Il vise pour rappel à lancer 12 nouveaux modèles 100 % électriques et développer des technologies de conduite autonome.

Copié dans le presse-papier !

Dans un communiqué, la société recense 200 millions d'internautes quotidiens sur ses vidéos de jeux. Inaugurée en 2015, la partie YouTube Gaming a introduit les pages dédiées aux jeux et le SuperChat (qui permet de payer la mise en avant de ses commentaires sur les diffusions en direct).

Elle subit un ravalement de façade. Le service ajoute des recommandations personnalisées en tête de page d'accueil, qui présente aussi les diffusions et vidéos populaires du moment. Comme les Tendances, YouTube Gaming compte remonter des vidéastes à découvrir.

L'application mobile Gaming disparaîtra en mars 2019, la plateforme se concentrant sur la principale.

Copié dans le presse-papier !

Il dispose d'un pavé tactile et d'une croix directionnelle pour se balader facilement dans les menus de la télévision. Il se connecte soit en Bluetooth, soit via son récepteur Unifying livré dans le bundle. Il peut donc également être connecté à un ordinateur.

Attention, il n'est pas compatible avec toutes les télévisions connectées, loin de là même. Trois fabricants seulement sont listés pour l'instant : les TV Samsung SUHD et UHD avec Tizen, les LG OLED, SUHD et UHD avec WebOS et enfin les Sony Bravia UHD avec Android TV. Dans tous les cas, seuls les modèles 2016 et plus récents sont supportés. Un outil de vérification est disponible par ici.

Logitech annonce une disponibilité immédiate pour 69,99 dollars.

Copié dans le presse-papier !

Mozilla a lancé hier soir son premier navigateur pour les environnements de réalité virtuelle. Nommé Firefox Reality, il ambitionne de simplifier la navigation web pour les plateformes Oculus, Viveport et Daydream.

Ses bases technologiques sont celles de Firefox Quantum, et son interface se veut adaptée. On reste donc sur l’idée d’un navigateur, mais avec une interface particulière, à grands renforts de suggestions partout où c’est possible. La page d’accueil affiche par exemples les contenus adaptés populaires ou tendances.

Le projet avait été démarré en avril, avec l’idée de concevoir un navigateur réellement pensé à la réalité virtuelle, et non une simple adaptation. Par exemple, bien que l’on puisse écrire, Firefox Reality accepte les requêtes vocales.

Pour cette première version, il manque des fonctionnalités. Le navigateur ne supporte par exemple les vidéos à 360°, un peu dommage pour un produit orienté réalité virtuelle. On ne trouve pas non plus de marque-pages, là aussi une absence un peu ennuyeuse.

Mozilla promet toutefois que ces carences seront vite réparées, des mises à jour étant déjà prévues.

La récupération de Firefox Reality dépend bien sûr de la plateforme utilisée.