du 16 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Dans la série de procès opposant les deux géants, Qualcomm a réclamé une déposition du patron d'Apple devant la justice américaine. Il accuse la marque à la pomme d'avoir menti pour obtenir une enquête des autorités américaines. L'événement est prévu pour le 27 juin.

Qualcomm est sous le feu des autorités de plusieurs pays pour des pratiques anti-concurrentielles. Fin janvier, la Commission européenne a condamné Qualcomm a une amende de 997 millions d'euros, après qu'il a payé des milliards de dollars à Apple pour qu'il ne s'approvisionne que chez lui en puces LTE.

Apple contre Qualcomm : déposition de Tim Cook le 27 juin
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le gendarme de la bourse américaine explique que la société Altaba (anciennement Yahoo) « a accepté de payer une pénalité de 35 millions de dollars pour solder les accusations de tromperie envers les investisseurs en omettant de divulguer l'une des plus importantes fuites de données au monde ».  

Selon la SEC, quelques jours après le piratage de décembre 2014, l'équipe de sécurité informatique de Yahoo était au courant du vol de données personnelles par des « pirates russes ».

Au final, nous apprenions en octobre 2017 (après de multiples rebondissements) que Yahoo s'était fait pirater l'ensemble de ses trois milliards de comptes, excusez du peu. Pour rappel, le service a depuis été racheté par Verizon et regroupé avec AOL sous l'appellation Oath

Copié dans le presse-papier !

Microsoft a annoncé hier soir plusieurs nouveautés pour son service de stockage dans le cloud. Dans les versions Android et iOS de l'application, le panneau de partage s'aligne ainsi sur ce que l'on trouvait déjà ailleurs. Une version plus complète donc, avec possibilité de choisir entre tout le monde, personnes spécifiques, uniquement de l'organisation et autres.

La version Android est déjà à jour, celle pour iOS est en cours de déploiement.

Du neuf également pour OneDrive sur macOS, puisque le client se retrouve désormais intégré à l'installeur Click-to-Run d'Office 2016. Une demande fréquente selon Microsoft, qui permet d'avoir directement la synchronisation des fichiers avec la suite.

Cette dernière entraîne plusieurs avantages. Les documents ne synchronisent plus que le delta des modifications, et l'ouverture d'un fichier déjà synchronisé se fait directement plutôt que de télécharger une nouvelle copie

Copié dans le presse-papier !

Les utilisateurs de Xbox One commencent à recevoir la mise à jour 1804, le pendant de l’April Update pour Windows 10.

Les modèles One S et One X supportent désormais le 1440p, bien que seule la One X puisse lancer des jeux dans cette résolution. La compatibilité FreeSync 2, annoncée en mars et disponible sur quelques TV (notamment Samsung), permet en outre un taux de raffraichissement adaptif. Il faudra néanmoins attendre la 1805 le mois prochain pour le support des 120 Hz.

Mixer peut de son côté être lancé depuis n’importe où, ne coupe plus la lecture d’un flux de streaming pendant un changement de jeu et peut partager le contrôle d’une manette avec un spectateur.

Outre de meilleurs contrôles audio – dont la possibilité enfin de régler le volume de la musique en fond – le son spatialisé pour l’Accueil et le Guide, ou de nouveaux filtres pour les flux de clubs, Edge se veut aussi plus adapté à un usage manette, avec une interface modernisée. Le navigateur permet maintenant de télécharger musiques, photos et vidéos vers le disque de la console (il était temps).

La nouvelle version sera signalée à la console quand elle sera disponible. La diffusion peut se faire sur plusieurs jours.

Copié dans le presse-papier !

Débits en download et upload, latence, vitesse de chargement d'une page web et streaming vidéo sont ainsi passés au crible chez les quatre fournisseurs d'accès nationaux. Les résultats sont classés en trois catégories : zones rurales, intermédiaires et denses.

Première conclusion de l'observatoire (ce n'est pas une surprise) : « les zones rurales sont moins bien loties que les zones urbaines » sur les débits. Néanmoins, cette différence n'a que peu d'incidence sur les indicateurs d'usages.

« Les informations de qualité collectées sur le terrain montrent en l’état que SFR se démarque négativement » note l'UFC, aussi bien en THD (notamment à cause du choix du câble) qu'en xDSL avec « un temps de chargement d’une page web 20 % moins rapide que chez ses concurrents ».

« SFR est rejoint en queue de peloton par Free pour de nombreux indicateurs relatifs à la lecture d’une vidéo en streaming » notent aussi nos confrères, là encore sans grande surprise.

L'UFC-Que Choisir relance enfin un appel aux consommateurs désireux d'intégrer leur panel de test afin d'en améliorer la pertinence. Pour les personnes intéressées, c'est par ici.