du 24 avril 2020
Date

Choisir une autre édition

Android 11 : la Developer Preview 3 disponible

Google avait promis avec la Developer Preview 2 qu’une troisième préversion sortirait avant fin avril pour stabiliser le système et augmenter ses performances. Dont acte.

Les changements annoncés par Google ne font état que de nouveautés pour les développeurs. Par exemple, des améliorations dans l’API permettant de faire savoir aux applications comment et pourquoi leur fermeture est survenue.

L’analyse du tas GWP-ASan peut être activée pour les applications afin d’améliorer leur sécurité en mémoire. ADB Incremental est pour sa part destiné aux grosses applications (comme les jeux), avec une installation via ADB jusqu’à 10 fois plus rapide. Cet apport est pour l’instant réservé aux Pixel 4, mais tous les modèles commercialisés avec Android 11 en seront capables. Enfin, plusieurs API liées à l’accès aux données utilisateur ont changé de nom, et le débogage pour ADB via Wi-Fi a été remanié.

Mais en creusant un peu, plusieurs nouveautés « cachées » (en fait simplement non annoncées) ont été trouvées par Android Police. Par exemple, des boutons Capture d’écran et Partager en bas de la vue multitâche, en remplacement des applications et contacts fréquents actuels. Le premier prend une capture de l’application au-dessus, tandis que le second fait la même chose en embrayant sur l’envoi de l’image.

Cette troisième préversion supporte également l’Ethernet tethering. Si vous branchez un adaptateur Ethernet sur le smartphone, ce dernier sera alors capable de diffuser sa connexion cellulaire sur le réseau local. La fonction ne servira clairement pas à tout le monde, mais peut dépanner quand les machines à connecter ne sont pas équipées du Wi-Fi.

En outre, Android 11 a une nouvelle façon de gérer certaines notifications quand l’utilisateur les fait glisser pour les enlever. Si les notifications sont émises par des applications ayant un processus actif en arrière-plan (lecture audio, enregistrement d’écran…), elles ne disparaîtront pas complètement, mais seront rangés dans une petite zone un peu plus bas, permettant d’y revenir. Google veut ainsi faire le distinguo entre applications actives et classiques.

Enfin, le panneau des permissions pour chaque application contient un nouveau réglage : la révocation automatique. Si l’application n’est pas utilisée pendant « quelques mois » (on ne sait pas combien exactement), une grande partie de ses autorisations seront révoquées (caméra, contacts, fichiers et média, activité physique…).

Ces préversions sont clairement destinées aux développeurs pour préparer le terrain aux nouvelles applications. La bêta publique, attendue pour le mois prochain, devrait normalement être disponible pour un plus grand nombre d’utilisateurs. Les avertissements de stabilité et de compatibilité resteront de rigueur.

chargement Chargement des commentaires...