du 20 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Cette fonctionnalité avait été présentée par le géant du Net lors de la conférence I/O de 2016 (lire notre compte rendu), sous le nom d'Instant Apps. Elle s'ouvre désormais aux jeux et le principe reste le même : lancer une partie sans avoir besoin d'installer l'application. Le nouvel ensemble prend désormais le nom de Google Play Instant.

Le service est toujours en bêta fermée pour le moment, mais une ouverture plus large est prévue cette année selon le géant du Net. Un billet de blog pour les développeurs est disponible par ici.

Les « jeux instantanés » sont disponibles dans l'onglet Jeux d'arcade de l'application Google Play Jeux. Ils sont également indiqués dans le Play Store avec un bouton Essayer à côté d'Installer.

Android : des « jeux instantanés » pour jouer sans les installer
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme on pouvait s'en douter, malgré un premier communiqué vigoureux, la filiale du groupe de Patrick Drahi, propriétaire de Molotov et SFR, n'a pas coupé l'accès à ses chaînes de la TNT à son concurrent cette nuit.

Hier en fin d'après-midi, il a plutôt fait savoir que « les chaînes BFM/RMC acceptent la médiation proposée par le CSA ». Un CSA qui va devoir également se pencher sur le message affiché aux spectateurs de ces chaînes les alertant de son conflit avec Free.

Altice justifie son changement de position par le fait que « Free ne rejette plus le principe d’un accord global portant sur la distribution de ses chaînes en clair et de leurs services associés contre versement d’une rémunération, de même nature que ceux conclus avec les groupes TF1 et M6 ».

On attend désormais de voir la suite qui sera donnée à cette affaire.

Copié dans le presse-papier !

Les bonnes nouvelles s'enchaînent pour la société qui souhaite proposer une couverture Internet globale à Internet via une constellation de plusieurs centaines de satellites.

Après avoir envoyé ses six premiers engins en orbite fin février, elle vient de boucler une levée de fonds de 1,25 milliard de dollars, comme l'indique la société. Depuis le lancement du projet en 2015, elle a ainsi collecté pas moins de 3,4 milliards de dollars.

SoftBank répond de nouveau présent à ce tour de table, en expliquant que « OneWeb a l'avantage du premier entrant et est en passe de devenir le plus grand réseau de communications réellement mondial ». Pour rappel, d'autres sont également sur les rangs pour déployer ce genre de service, notamment SpaceX.

Les Mexicains de Grupo Salinas, Qualcomm Technologies et le gouvernement du Rwanda sont parmi les investisseurs. La mise en service du réseau est prévue pour 2021. Une vingtaine de nouveaux lancements seront effectués d'ici fin 2020 pour arriver à une constellation de 650 satellites.

Copié dans le presse-papier !

Dans un billet de blog où elle se présente comme un ardent défenseur de la concurrence et du choix (malgré la troisième amende qui lui pend au nez sur le sujet), Google revient sur la nécessaire évolution d'Android face aux exigences de la commission européenne.

Après de premiers changements, il sera bientôt proposé aux utilisateurs d'Android quel navigateur et moteur de recherche ils veulent utiliser au sein de leur appareil. Une décision qui n'est pas sans rappeler le fameux « ballot screen » de Microsoft pour le choix du navigateur dans Windows.

Tout dépendra de la forme que cet écran adoptera, de son intégration par les partenaires de Google, mais surtout des applications et services qui seront proposés dans chaque pays. On a par exemple vu Chrome intégrer de nouvelles alternatives récemment, mais ne proposer que Qwant en France et DuckDuckGo partout ailleurs en Europe.

Un détail technique qui peut faire toute la différence pour les acteurs en place.