du 17 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Comme annoncé par la société, son moteur de rendu peut désormais être exploité via ces deux logiciels et les machines d'Apple, en exploitant l'API Metal 2.

En bêta depuis le début de l'année, ces plugins sont désormais finalisés. Cela fonctionne aussi bien avec une carte interne à la machine qu'une solution externe.

Notez qu'AMD a également annoncé récemment un partenariat avec Adobe autour de Premiere CC pour la prise en charge des Radeon Pro SSG basées sur l'architecture Vega avec 2 To (SSD NVMe) et 16 Go de mémoire classique.

De quoi permettre le traitement de formats natifs 4K et 8K de manière plus efficace selon le constructeur.

AMD publie ses plugins ProRender pour Blender et Maya sur macOS
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La députée Véronique Louwagie a déposé avec ses collègues LR une proposition de loi visant à faire de l’année 2020, « une année dédiée au numérique et au digital ». Sa PPL est courte. Deux petits articles : le premier consacre ce symbole. Le second invite les pouvoirs publics à s’engager « à promouvoir par tous les moyens cette disposition ».

Si elle est votée, 2020 sera « une année consacrée à la diffusion de la culture numérique et digitale, à son apprentissage, à sa sensibilisation par le biais de diverses actions telles que des campagnes, des ateliers, des mobilisations ».

L’élue met en avant différentes problématiques telles la fracture numérique, les difficultés nées de l’usage de ces outils en particulier dans le cadre des démarches administratives, l’essor du télétravail…

« En 2014, l’Organisation des Nations unies reconnaissait le droit d’accès à l’internet comme droit fondamental de l’Homme. Quatre ans plus tard, la France a, à son tour, reconnu le droit au maintien de la connexion internet (...) » se souvient la parlementaire. Or, « à quoi bon disposer d’une connexion internet si celle-ci est peu efficace ? À quoi bon disposer d’une connexion internet si nous ne savons pas utiliser l’outil numérique et informatique ? ».

Copié dans le presse-papier !

Microsoft a profité de sa conférence Ignite dédiée aux entreprises pour annoncer la disponibilité d’Office 2019.

Si vous êtes abonné à Office 365, cette annonce n’est pas pour vous. La mouture 2019 est en effet une licence perpétuelle, sans abonnement, qui récupère toutes les nouveautés sorties depuis Office 2016. Les abonnés, eux, reçoivent de nouvelles fonctionnalités tous les mois.

Les acheteurs récupèreront bon nombre de fonctions, dont Morph dans PowerPoint pour animer des objets 3D entre les diapositives, Shape pour dessiner des formes à main levée reconnues ensuite par Office, la boite prioritaire pour Outlook ou encore le Focus Mode dans Word, qui permet de lire ce qui est à l’écran tout en surlignant le texte correspondant.

Office 2019 n’est pour l’instant disponible que pour les licences en volume dans les entreprises, sous Windows ou Mac. Elle comprend Word, Excel, PowerPoint, Outlook, Project, Visio, Access et Publisher, mais uniquement les quatre premiers sur macOS.

Il faudra attendre quelques semaines supplémentaires pour que le produit soit accessible au grand public et aux PME.

Rappelons que s’agissant d’une licence perpétuelle, elle ne recevra que des correctifs, les nouvelles fonctions étant réservées à Office 365. On ne sait même pas si la suite pourra profiter des nouvelles interfaces en cours de travaux, notamment pour Outlook.

Une FAQ a été mise en ligne, en anglais uniquement pour l'instant.

Copié dans le presse-papier !

Les revendeurs français commencent à montrer des signes de fébrilité lorsque l'on évoque avec eux la question de leurs stocks de puces Coffee Lake. Ils se vident sérieusement et l'approvisionnement s'avère compliqué, ce qui pourrait aboutir à une hausse des prix. Au risque d'envoyer les clients chez la concurrence.

Intel fait en effet face à une très forte demande sur l'ensemble de sa gamme, qui n'a pas migré en 10 nm comme cela était initialement prévu. Résultat : ça coince. Ce, alors que les Core de 9ème génération doivent arriver sur le marché et qu'AMD revient en force sur l'ensemble des segments avec ses processeurs Ryzen. Bref, il faut agir.

Sur les chipsets, la solution un temps évoquée de passer une partie de la production chez TSMC aurait été repoussée, au profit d'un retour à du 22 nm pour le H310 qui devient le H310C.

Côté processeurs, dans une Product Change Notification (PCN) récente repérée par Wccftech, Intel évoque l'utilisation d'un site au Vietnam, précisant que cela sera sans impact sur la finition ou la qualité des produits.

Cette note fait suite à d'autres du même genre envoyées depuis début avril (voir ici ou ), concernant différents chipsets et puces d'entrée de gamme. Cette fois, le site vietnamien sera en charge de plusieurs puces Core de 7ème génération, et entrera en service le 8 octobre.

Une date importante pour Intel puisque qu'il lancera son « nouveau » chipset haut de gamme : le Z390.

Copié dans le presse-papier !

Selon Le Journal du dimanche, les ordinateurs et tablettes numériques du palais Bourbon délaisseront Google, jusqu'à présent utilisé par défaut, pour Qwant, ce dernier poussant le respect de la vie privée.

Le délai n'est pas précisé, mais la bascule aura « bientôt » lieu selon le député En marche et questeur de l'Assemblée nationale Florian Bachelier.

Pour rappel, Qwant (avec DuckDuckGo) est une des alternatives au moteur de recherche de Google mis en avant par Mounir Mahjoubi il y a une dizaine de jours.

Copié dans le presse-papier !

La société s'est associée à VIA qui dispose d'une licence pour fabriquer de tels processeurs. Comme le relève Anandtech, il fait suite au KX-5000 annoncé plus tôt dans l'année.

Ses caractéristiques évoquent une architecture LuJiaZui (x86-64) et un cache L2 de 8 Mo, mais peu d'autres détails sont donnés. Notamment sur les différences avec la précédente architecture WuDaoKou.

Zhaoxin se contente ainsi d'annoncer qu'il peut faire face à des Core i5 de 7ème génération d'Intel. L'objectif de la société est de proposer une alternative chinoise aux puces x86, et de monter progressivement en puissance. Peut-être dans l'espoir de les vendre un jour à l'international ?

Il faudra alors rassurer sur la question de la sécurité et l'absence d'éventuelles portes dérobées. D'ici là, c'est la question des performances concrètes de ces nouveaux CPU à laquelle il faudra répondre.