du 30 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

AMD a présenté cette nuit ses résultats annuels pour l'exercice 2018. Sans grande surprise et bien aidé par le succès de ses puces Ryzen, la société a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 23 % sur un an, à 6,48 milliards de dollars. Sa marge brute a progressé de 4 points pour atteindre 38 %, de quoi dégager sur l'année un bénéfice net de 337 millions de dollars, contre 33 millions de pertes en 2017.

Sur les trois derniers mois, AMD semble avoir bien moins souffert que NVIDIA des conséquences du bras de fer douanier entre les États-Unis et la Chine. Il n'empêche que des vents contraires attendent tout de même l'entreprise dans les mois à venir.

Pour le premier trimestre, AMD s'attend à un chiffre d'affaires de 1,25 milliard de dollars, en baisse de 24 % par rapport à la même période l'an passé. Une variation expliquée par l'absence de revenus liés aux GPU utilisés pour le minage de cryptomonnaies, et à des stocks de GPU encore importants chez les revendeurs.

Les ventes de processeurs Ryzen et EPYC, ainsi que celles de GPU à destination des datacenters devraient quant à elles encore augmenter. Sur l'ensemble de 2019, AMD s'attend également à une marge brute de 41 %.

De bonnes nouvelles qui ont provoqué une hausse du cours de l'action de 9,1 % après clôture, de quoi largement compenser la baisse de 4,6 % enregistrée lors de la séance précédente, suite aux annonces de NVIDIA. En un an, la valorisation d'AMD a bondi de près de 60 %.

AMD bondit en bourse après la présentation de ses résultats annuels
chargement Chargement des commentaires...