du 25 juin 2020
Date

Choisir une autre édition

Honeycode doit permettre aux employés de créer eux-mêmes leurs applications, plutôt que d’attendre que le pôle développement s’occupe de certains projets.

Pour éviter le bazar, Honeycode se base sur l’infrastructure AWS de l’entreprise et met à disposition les briques déjà disponibles. Aux utilisateurs inventifs de les assembler ensuite, avec pas ou très peu de code selon les cas.

Selon Amazon, les besoins en applications dépassent en effet largement les capacités des développeurs. Listes de tâches, suivi clientèle, enquêtes, inventaires ou encore évènements seraient souvent gérés dans des feuilles de calcul, envoyées ensuite par email. Les applications créées peuvent être web ou mobiles.

À tel point qu’Amazon a justement choisi une interface de type feuille de calcul. Mais les employés pourront utiliser des formules pour brasser des données toujours à jour. Notifications, rappels et processus d’approbation peuvent être ajoutés.

Le modèle commercial du service permet le développement gratuit d’une application pour un maximum de 20 utilisateurs. Après quoi, la facturation se fait au nombre d’utilisateurs et sur la base du stockage consommé par les applications.

Amazon lance Honeycode, pour développer des applications « sans code » en entreprise
chargement Chargement des commentaires...