du 15 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Hier, on apprenait qu'Amazon pourrait être en train de travailler sur une version gratuite de son service de SVOD Prime Video, financé par la publicité.

Nos confrères de The Verge nous apprennent que le géant américain a démenti cette information d'AdAge, sans donner plus de détails.

Amazon dément travailler sur une version gratuite de Prime Video financée par la publicité
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Pour sortir du seul cadre du streaming, le service de vidéo d'Amazon dédié au jeu vidéo lance Video Producer, une série d'outils destinés à étendre les capacités des vidéastes.

La première fonctionnalité présentée ouvre la voie à l'organisation d'une avant-première pour une nouvelle vidéo. La seconde, et dernière pour le moment, permet de rediffuser à l'antenne des moments choisis, habituellement réservés à l'onglet des vidéos à la demande d'une chaine.

Les avant-premières, diffusions classiques et rediffusions seront distinguées par le contenu du macaron « En direct » en surimpression de l'image. L'avant-première sera imposée à tout envoi de nouvelle vidéo. Une telle diffusion empêchera le passage en direct à son lancement, obligatoirement programmé. Il sera aussi impossible de passer en direct une fois une avant-première débutée.

D'autres fonctions sont promises pour la suite, sans détail pour le moment.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir été repoussé, le titre arrivera finalement dans un peu plus d'un mois. La Definitive Edition du premier Age of Empires sortira donc le 20 février pour les PC sous Windows 10 (et uniquement cette version).

Accessible à travers le Store, ce jeu en version « dépoussiérée » proposera un support des hautes définitions, une interface revue, des graphismes légèrement améliorés ou encore un pathfinding amélioré.

Toute la partie réseau a bien entendu été remaniée pour faciliter les parties en ligne. Il en coûtera néanmoins 19,99 euros aux intéressés. La précommande sur le Store est déjà proposée depuis un petit moment.

Dans son tweet d'annonce, Microsoft en profite pour signaler l'arrivée d'une bêta fermée permettant de tester le mode multijoueur. Démarrant le 29 janvier, elle nécessite une inscription.

Copié dans le presse-papier !

Les États-Unis possèdent une liste très courte de circonstances dans lesquelles des ogives nucléaires peuvent être tirées contre un pays ennemi. Parmi elles, l'utilisation des armes biologiques (bactéries et virus).

Selon le New York Times, une révision de cette liste est actuellement à l'étude. Sur proposition du Pentagone, les auteurs de vastes cyberattaques contre les États-Unis seraient donc susceptibles de recevoir des bombes nucléaires sur la tête... pour autant qu'on puisse les viser avec précision.

La suggestion du ministère montre une évolution marquante dans la prise en compte de ces menaces, les agressions électroniques devenant aussi graves que des armes de destruction massive. Le changement - qui doit encore être accepté et signé par la Maison Blanche dans les semaines qui viennent - enverrait en outre un signal fort à certains pays, comme la Russie, la Chine ou la Corée du Nord.

Peut-être est-ce d'ailleurs là toute l'ambition du projet. Car prouver qu'un pays se tient bel et bien derrière une cyberattaque est particulièrement difficile, en dépit parfois de lourds faisceaux d'indices.

Copié dans le presse-papier !

Google déploie depuis quelques jours une mise à jour pour la branche 2.x d'Android Wear. Les principaux changements sont visuels.

Le plus évident est un assombrissement du fond, et ce dans la plupart des écrans : accueil, réglages rapides, Google Assistant ou encore panneau de notifications. Sur Reddit, des utilisateurs confirment ce changement, mais on ne sait pas encore s'il concerne toutes les montres compatibles ou uniquement celles embarquant des écrans AMOLED.

L'autre grosse évolution est une révision des notifications pour les messages. Leur affichage est maintenant plus compact, permettant dans davantage de cas de lire tout ce qu'il y a à savoir d'un coup d'œil.

Le déploiement n'a commencé que depuis quelques jours et peut s'étaler dans le temps, selon la marque et le modèle de la montre.

Copié dans le presse-papier !

La plateforme de streaming tire un trait sur I Love Dick, One Mississippi et Jean-Claude Van Johnson (alors que cette dernière n'a qu'un mois). C'est du moins ce que rapportent Variety et Deadline citant des sources proches du dossier.

Toujours selon nos confrères, ces annulations seraient la partie visible d'un changement en profondeur dans la stratégie d'Amazon Video.

La plateforme souhaiterait s'orienter vers des séries plus grand public avec de fortes audiences (au détriment de productions indépendantes et plus confidentielles)… et ainsi venir jouer sur les plates-bandes de Netflix ?