du 17 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Altice a gagné 71 000 abonnés sur le fixe et 239 000 sur le mobile au premier trimestre

Le groupe vient de publier son bilan du premier trimestre de l'année. L'opérateur annonce un résultat consolidé de 3,53 milliards d'euros, dont 2,59 milliards pour Altice France (SFR). Le Portugal est en seconde place avec 495 millions d'euros.

C'est légèrement moins qu'au troisième trimestre de l'année dernière où il était question de 3,57 milliards d'euros, dont 2,61 milliards en France. Le groupe explique par contre que son chiffre d'affaires au premier trimestre « est stable (+ 0,0 %) en glissement annuel à taux de change constant ».

La marque au carré rouge affirme qu'en France, le nombre de clients sur le fixe « a augmenté pour la première fois depuis qu'Altice a pris le contrôle avec 71 000 ajouts nets », contre 35 000 de moins au premier trimestre 2017. La « fibre », c'est-à-dire le FTTH et FTTLA selon la définition du groupe, compte 96 000 abonnés supplémentaires. Sur le mobile aussi le groupe revendique « la meilleure performance trimestrielle depuis le rachat de SFR » avec 239 000 nouveaux clients, contre 68 000 il y a un an.

Ces chiffres cachent une autre réalité : le FAI avait 6,014 millions d'abonnés sur le fixe au 31 mars 2018, contre 6,079 millions un an plus tôt. Sur le mobile, le total passe de 14,541 millions au 31 mars 2017 à 14,440 millions en mars 2018. Dans les deux cas, SFR a donc perdu des clients sur les 12 derniers mois : 65 000 sur le fixe et 74 000 sur le mobile.

L'ARPU (revenu moyen par abonné) est aussi en baisse sur un an : de 35,9 euros sur le fixe en 2017, il est désormais à 34,7 euros, notamment à cause du changement sur la TVA explique le groupe. En téléphonie mobile, il passe de 25,5 euros à 24,1 euros.

Enfin, la dette du groupe est de 32,2 milliards d'euros. Il faudra maintenant attendre les prochains chiffres pour voir si le changement de cap (et les nouvelles offres de la fin mars) permettra de meilleurs recrutements et une hausse de l'ARPU.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'agence de voyage publie un fichier de 30 000 points d'intérêt (arrêts, gares et villes) chez Etalab. Elle a dû harmoniser les informations « des opérateurs ferroviaires et de bus dans chacun des 44 pays dans lesquels l’application est présente ».

La société assure aussi avoir « réparé, nettoyé, dépoussiéré, ajusté et redressé des données parfois abimées », comme des noms de gares ou coordonnées géographiques.

Copié dans le presse-papier !

Alors que la NASA vient tout juste d'annoncer que Mars 2020 se posera dans le cratère Jezero pour chercher des traces de vie, l'ESA confirme qu'Oxia Planum sera le site d’atterrissage de sa mission ExoMars 2020. L'autre finaliste en compétition était Mawrth Vallis.

« Oxia Planum offre cependant davantage de marges de sécurité pour l’étape cruciale de l’atterrissage ainsi que pour la mobilité du véhicule. OMEGA [un instrument à bord de la sonde Mars Express, ndlr] a détecté des argiles hydratées sur de vastes étendues dans les deux sites en lice » expliquent les scientifiques.

Ils ajoutent : « Oxia Planum se situe sur la marge d’un ancien bassin, Chryse Planitia et présente d’épais dépôts sédimentaires argileux datant de plus de quatre milliards d'années ». Comme Mars 2020, l’objectif scientifique d’ExoMars 2020 est de détecter d’éventuelles traces de vie, mais en analysant cette fois-ci des échantillons prélevés jusqu’à deux mètres de profondeur dans le sol grâce à un système de forage.

L'annonce est tout sauf une surprise : on sait depuis 2016 qu'« Oxia Planum a été retenu comme site d’atterrissage favori pour le rover ». Pour rappel, ExoMars devait décoller en 2018 avant d'être retardé de deux ans.

« Sélectionné parmi quatre candidats, le site offre le meilleur compromis entre intérêt scientifique et contraintes techniques. Se trouvant dans le prolongement de la trajectoire d’entrée dans l’atmosphère du module de descente, Oxia Planum recèle des argiles dont les minces feuillets ont pu conserver les traces d’une éventuelle forme de vie microscopique passée », expliquait alors le CNES.

Copié dans le presse-papier !

Le service d'emails chiffrés apporte enfin des groupes à sa fonction de contacts, refondue en novembre 2017. Chaque contact peut être intégré à plusieurs catégories.

Le service intègre aussi les accusés de lecture, activables pour chaque email lors de sa rédaction, dans la barre d'outil de la fenêtre de composition. Les destinataires chez ProtonMail voient une bannière, avec un bouton pour confirmer la lecture.

Le service avertit maintenant des fautes de frappe dans les adresses email, par exemple pour un @gail.com au lieu de @gmail.com. Enfin, il signale à l'utilisateur quand sa limite de stockage est presque atteinte.

Copié dans le presse-papier !

Cinq ans quasiment jour pour jour après leurs premières aventures, Emmet et Lucy reviendront sur grand écran le 20 février prochain. Après l'enlèvement de Lucy, Emmet (pour qui la vie est toujours super géniale) part à sa recherche avec l'aide d'un Indiana Jones des temps modernes.

Voici le pitch : « Alors que les habitants de Bricksburg coulent des jours heureux depuis cinq ans, une nouvelle et terrible menace se profile à l'horizon : des envahisseurs Lego Duplo venus des confins de l'espace qui détruisent tout sur leur passage ».

Copié dans le presse-papier !

Alors que Spotify a enfin mis en ligne la première mouture de son application pour l'Apple Watch, Deezer en profite pour mettre à jour la sienne. Parmi les nouveautés : « un écran d’accueil repensé, les pochettes de vos albums affichées dans Ma musique et une application plus rapide ».

L'éditeur ajoute que vous pouvez accéder aux titres récemment joués sur tous les appareils connectés à votre compte Deezer depuis « Ma Musique », écouter directement vos favoris et accéder au Flow.