du 19 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Frédérick Raynal, employé par Infogrames Entertainment (qui a fusionné avec Atari) au début des années 90, revendiquait depuis 2005 le statut de co-auteur de la franchise de jeux vidéo et avait entamé une action en justice. Il réclamait 17 puis 25 millions d'euros.

« Atari contestait être débiteur de Monsieur Raynal, mais ce litige qui s’éternisait nuisait à l’évolution de la franchise Alone in the Dark » explique Atari. Les deux parties sont finalement arrivées à un accord : « tous les droits de la franchise Alone in the Dark, y compris le droit moral, sont la propriété d’Atari et les parties ne reconnaissent aucun tort ».

En échange Raynal touche « la somme de 358 000 euros et la remise de 39 250 actions Atari détenues en autocontrôle ». Il aura également droit à une participation en cas de vente de la franchise de licence d'exploitation à un tiers.

Pour Atari, cet « accord est donc sans incidence significative sur ses comptes » car la société avait provisionné 300 000 euros au 31 mars 2018.

Alone in the Dark : après 13 ans de litige, Atari et Frédérick Raynal trouvent un accord
chargement Chargement des commentaires...