du 09 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

L'alimentation modulaire AX1600i de Corsair (1 600 watts) est la seule à utiliser des transistors en nitrure de gallium annonce fièrement le fabricant, précisant que cela permet de renforcer l'efficacité. Soit, nous sommes bien forcés de le croire sur parole en attendant les premiers tests. Ce modèle est certifié 80 Plus Titanium, tous les détails se trouvant par ici. Tarif de la bête ? 449,99 dollars.

La gamme Hydro Series accueille de son côté deux nouveaux systèmes de watercooling tout-en-un : les H150i PRO (trois ventilateurs ML de 120 mm) et H115i PRO (deux ventilateurs de 120 mm). Ils se distinguent par un éclairage RGB à 360° sur le waterblock (comme lors du Computex). Corsair ajoute qu'il s'agit « des premiers refroidisseurs Hydro Series à comporter un mode de ventilation Zero RPM », arrêtant les ventilateurs à basse température. Là encore la disponibilité est immédiate : 139,99 dollars pour le H115i Pro, 169,99 dollars pour son grand frère.

Enfin, le boîtier ATX Carbide SPEC-OMEGA (format tour) avec du verre trempé sur le panneau latéral et la façade. Le fabricant mise sur un design atypique (et asymétrique) avec de nombreux caches câbles. Les caractéristiques détaillées se trouvent par ici et une vidéo de présentation par là. Il est d'ores et déjà disponible pour 99,99 dollars.

Alimentation avec nitrure de gallium, watercooling RGB et verre trempé chez Corsair
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Les testeurs du nouveau navigateur Edge basé sur Chromium peuvent depuis cette nuit passer à la version 77 dans le canal Dev. Ce dernier est pour rappel mis à jour chaque semaine, contre chaque jour pour le canal Canary.

On note surtout l’apparition d’un nouveau SDK (Software Development Kit) pour le contrôle WebView2. Un composant essentiel puisqu’il sert de base aux développeurs voulant intégrer du contenu web dans leurs applications, voire proposer une application intégralement web (comme une PWA).

Il ne s’utilise pour l’instant que via des API C++ pour Win32, mais Microsoft promet la prise en charge pour plus tard d’autres environnements comme UWP (évidemment), WinForms et WPF. La nouvelle version tient compte de plusieurs demandes des développeurs. Il est par exemple possible désormais désactiver les barres de statut et les outils de développement. Le contrôle 32 bits peut en outre fonctionner sur des ordinateurs 64 bits.

WebView2 sera mis à jour à chaque nouvelle version de « Edgium », ce qui devrait largement réduire la fragmentation. Plus tard, les développeurs auront la possibilité d’empaqueter une version spécifique du contrôle dans leur application.

Copié dans le presse-papier !

Deux semaines seulement après l'annonce du partenariat entre Amazon et ModiFace (L'Oréal), YouTube se lance aussi dans le maquillage virtuel.

Lorsque vous regardez un tuto par exemple, l'écran peut se diviser en deux avec le youtubeur en haut et votre visage en réalité augmentée en bas. Pendant que la vidéo vante les mérites d'un rouge à lèvres, vous pouvez essayer en réalité augmentée différentes nuances.

S'agissant d'un produit publicitaire, un lien est évidemment présent pour acheter le maquillage. Cette fonctionnalité, pour le moment en test (version alpha), est disponible sur FameBit, la plateforme des contenus de marque de YouTube.

Copié dans le presse-papier !

L'ESA (Entertainment Software Association) a publié un premier bilan de l'E3 qui se déroulait la semaine dernière : environ 66 100 visiteurs et 200 exposants.

L'année dernière, ils étaient 69 200 à faire le déplacement. C'est également moins qu'en 2017 où 68 400 visiteurs étaient venus. Impossible de comparer avec les années précédentes puisqu'en 2017 le salon était pour la première fois ouvert au public.

Copié dans le presse-papier !

C'est en effet le 19 juin 1999 qu'est sortie la première version bêta du célèbre jeu. Il s'agissait alors d'un mod de Half Life. Il faudra attendre un peu plus d'un an pour que la mouture finale arrive.

Pour l'occasion, une version rétro de la carte Dust II est disponible dans Counter-Strike: Global Offensive. D'autres petits ajustements sont apportés dans la mise à jour d'hier (voir les notes de version).

Copié dans le presse-papier !

Le centre est exploité par la société privée Utac Ceram et comprend 12 km de piste, comme l'explique l'AFP. Pour rappel, Orange mène sur place plusieurs expérimentations 5G depuis plusieurs mois, là encore autour de la voiture autonome/connectée.

« Baptisé Teqmo, il inclut une zone de circuit autoroutier, une zone reconstituant des voies urbaines et d'autres parties permettant de simuler des scénarios de stationnement, de manœuvres ou de freinage », expliquent nos confrères.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, était sur place pour l'inauguration. Il en profite pour reconnaître le retard de la France sur ses sujets (l'intégralité de son discours est disponible par ici) :

« Deux révolutions sont en cours : la révolution de la motorisation électrique et la révolution du véhicule autonome. Nous sommes en passe de réussir la première – avec un peu de retard mais nous avons mis un coup d’accélérateur. Sur la seconde, en revanche, nous faisons confiance à Anne-Marie Idrac pour nous mettre l’épée dans les reins et garantir que les choses avancent. Nous avons pris du retard et il faut rattraper ce retard ».

Il cite trois « besoins » clés pour la voiture autonome : développer les technologies (en particulier l'intelligence artificielle), la 5G (même si la 4G est largement suffisante pour de nombreux usages) et expérimenter.

Le ministre en profite pour revenir sur le cadre réglementaire : « Qui est responsable lors d'un accident avec un véhicule autonome ? Ce qui a été décidé dans le projet de loi sur la croissance et la transformation des entreprises, c’est que ce sera le titulaire de l’expérimentation qui sera responsable en cas d’accident ».

Reste maintenant à définir ce même cadre lorsque les voitures autonomes seront mise en vente. Qui sera alors responsable ? Le propriétaire, le fabricant, le vendeur, le développeur…