du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

L’intelligence artificielle d’Amazon suit les traces de Google Home qui propose une fonctionnalité similaire depuis avril. Afin de créer plusieurs profils vocaux, il faudra se rendre dans les paramètres l’application mobile Alexa et prononcer une dizaine de phrases. Tous les détails sont expliqués dans cette vidéo.

Suivant le profil de la personne qui pose une question ou effectue une demande, la réponse pourra être différente. Pour rappel, Alexa et les produits Echo exploitant cet assistant numérique ne sont pas encore disponibles en France et en français.

Alexa peut désormais reconnaître des voix différentes et adapter ses réponses
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Petite mise à jour OTA pour le smartphone, estampillée 5.1.8. Principal apport, « l'amélioration de la qualité audio des appels », ce qui n'est jamais un mal.

On ne sait pas encore si cette nouvelle version corrige le problème détecté par certains utilisateurs. Activer le haut-parleur lors d'un appel pouvait en effet couper complètement le son. L'interlocuteur pouvait entendre mais n'était donc plus entendu.

La nouvelle mouture apporte également davantage de stabilité, que ce soit dans la gestion du signal réseau ou dans le système. Là non plus, personne ne s'en plaindra.

La mise à jour est disponible depuis les Paramètres de l'appareil.

Copié dans le presse-papier !

ContentID, le système de reconnaissance des contenus piratés sur YouTube, fait des siennes selon TorrentFreak. La chaine MIT OpenCourseWare et celle de la fondation Blender sont deux des victimes du blocage.

Le lecteur indique que les vidéos contiennent du contenu du MIT et de Blender, donc qu'elles sont indisponibles dans le pays de l'internaute. Quand bien même celui-ci est le président de la fondation Blender lui-même. Des dizaines d'autres comptes sont concernés par ce problème, rapporte TorrentFreak.

Selon YouTube, ces blocages sont dus à la mise à jour du contrat de son programme partenaires. La plateforme promet une solution. La fondation Blender recommande de passer par sa plateforme en attendant.

Copié dans le presse-papier !

Fin mai, l'organisation mondiale a attaqué un bureau d'enregistrement allemand (EPAG), qui avait cessé de lui envoyer certaines coordonnées sur les titulaires de noms de domaine. La société tentait ainsi de respecter le Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui pose bien des soucis à l'annuaire public des noms de domaine.

Public par défaut pour les extensions génériques, il est incompatible avec le nouveau règlement, comme il l'était avec le droit européen depuis plus de 15 ans. Ces derniers mois, l'ICANN est dans l'urgence, tentant de trouver une rustine à son système, en masquant par défaut de nombreuses informations (voir notre analyse), au grand dam des forces de l'ordre de certains États.

Quelques jours après son assaut contre EPAG, la justice allemande a rejeté les demandes de l'organisation. Celle-ci porte désormais l'affaire devant la Cour régionale de Cologne, pour obtenir une clarification légale, et une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) au besoin. Selon l'ICANN, RGPD ou non, les données absentes doivent bien être collectées.

Copié dans le presse-papier !

Via un email (et même pas un tweet) envoyé au personnel, le patron de l'entreprise explique qu'un employé aurait effectué un « important et destructeur sabotage » au sein de l'entreprise, comme le rapporte Reuters. Modifications de systèmes d'usines et envoi d'informations confidentielles par email à des tiers seraient au programme.

« L'ampleur de ses actions n'est pas encore claire, mais ce qu'il a admis jusqu'à présent est plutôt mauvais » explique le dirigeant. Selon les dires de l'employé, une promotion refusée aurait motivé ses actes. Tesla cherche maintenant à savoir si cette personne a agi seule, ou bien pour le compte de tiers.

Hasard ou non du calendrier, Elon Musk avait adressé aux employés un autre email dimanche pour les informer d'un petit départ de feu dans un des bâtiments. Rapidement éteint, il n'a pas fait de blessé ou de gros dégâts. Le patron laissait tout de même une consigne particulière : « Soyez s'il-vous-plait à l'affût de tout ce qui n'est pas dans le meilleur intérêt de notre entreprise ».

Copié dans le presse-papier !

Lors de la sortie des modèles 2200G et 2400G, nous avions noté que les pilotes livrés n'étaient pas vraiment à jour. Nous avions d'ailleurs dû attendre quelques mois pour voir une nouvelle mouture mise en ligne.

AMD a fini par s'expliquer sur un forum en précisant que ce serait une habitude. En effet, les APU n'auront droit qu'à une mise jour trimestrielle, et attendront la version certifiée WHQL.

La société ne précise pas la raison de ce choix, qui prive les utilisateurs de mises à jour plus régulières et parfois adaptées à la sortie de nouveaux jeux. Espérons que cette position évoluera avec le temps.