du 21 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

La recrudescence peu contrôlée des locations touristiques, en premier lieu chez Airbnb, continue de déchirer l'entreprise et la mairie de la capitale.

La semaine dernière, Emmanuel Marill d'Airbnb annonçait sur France Inter l'application de la limite (légale) de 120 jours de location d'un logement par an dans quatre arrondissements parisiens.

Comme nous l'expliquions en février, ce pseudo-engagement sert avant tout à contourner l'enregistrement des utilisateurs auprès de la mairie, potentiellement néfaste à ses affaires.

« Aux dernières nouvelles, il n'y a pas quatre arrondissements [à Paris] mais 20 arrondissements. [...] La loi s'applique partout » a réagi Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris en charge du logement à franceinfo hier matin.

Airbnb appliquera la loi dans une partie de Paris, rappel à l'ordre de la mairie
chargement Chargement des commentaires...