du 21 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Enfin ! Près de deux mois après le lancement de ses nouvelles cartes graphiques, et alors que la fin d'année approche, NVIDIA officialise un bundle en partenariat avec EA. Dommage pour les early adopters.

« Juste à temps pour les ventes du "Black Friday" et du "Cyber Monday" » s'enorgueillit le constructeur, qui précise que l'offre concerne aussi bien les modèles GeForce RTX 2070 que 2080 ou 2080 Ti.

Cela devenait d'autant plus nécessaire qu'AMD multiplie les initiatives du genre avec des Radeon RX, des modèles d'ancienne génération aux Vega. Deux ou trois jeux sont ainsi offerts en cette fin d'année via le programme Raise The Game Fully Loaded.

Comme toujours, il faut passer par un revendeur partenaire de l'opération, et faire attention à ce que l'offre soit précisée sur la fiche produit lors de l'achat. Ce bundle sera proposé jusqu'au 7 janvier prochain, ou dans la limite des stocks.

Achetez une GeForce RTX, obtenez Battlefield V
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Depuis quelques jours, la toile s'agite autour d'un partenariat entre Samsung et la marque « Supreme ». Problème, il ne s'agissait pas de l'originale, mais de Supreme Italia, une copie de la marque new-yorkaise. Cette dernière avait d'ailleurs intenté un procès pour contrefaçon, sans succès.

Les dirigeants de Supreme Italia (la copie donc) étaient sur scène avec ceux de Samsung pour annoncer leur partenariat. Rapidement, Supreme (l'originale, vous suivez ?) a affirmé qu'elle ne travaillait pas avec Samsung et qu'elle n'avait pas l'intention d'ouvrir des boutiques en Chine.

Dans une publication sur Weibo (supprimée depuis), le directeur marketing de Samsung en Chine tentait de se justifier en indiquant « collaborer avec Supreme Italia, pas Supreme NYC » car ce dernier ne disposerait pas des autorisations nécessaires en Chine, contrairement à Supreme Italia.

Face au tollé provoqué (aussi bien en Chine que partout dans le monde), Samsung change son fusil d'épaule et affirme désormais qu'il est en train de « réévaluer » son partenariat avec Supreme Italia et « regrette profondément les désagréments causés » par cette situation. Des excuses qui interviennent (évidemment ou malheureusement, au choix) après avoir été pris la main dans le pot de confiture.

Copié dans le presse-papier !

Microsoft a corrigé récemment plusieurs importantes failles de sécurité dans son bouquet de services Office 365.

Les vulnérabilités ont été découvertes par le chercheur indien Sahad Nk pour le compte du portail de sécurité Safetydetective. Mises bout à bout, elles permettent à terme la prise de contrôle d’un compte si le pirate peut amener l’utilisateur ciblé à cliquer sur un simple lien.

Source du problème selon le chercheur, un sous-domaine success.office.com insuffisamment protégé. Il a ainsi pu en changer le CNAME, se retrouvant en capacité de détourner le trafic y transitant vers son propre serveur.

Une fois découvert la manière d’enchainer les failles, il décrit une grande simplicité d’exploitation. Il a pu utiliser son propre compte Microsoft et sa double authentification pour prendre le contrôle du sous-domaine, renvoyant les données vers son compte Azure. Conséquence supplémentaire, l’implémentation d’OAuth était donc défaillante également à cet endroit.

Et comme si la découverte n’était déjà pas assez gênante, Sahad Nk ajoute que les applications Office, le Store et Sway peuvent envoyer leurs jetons d’authentification vers le sous-domaine nouvellement contrôlé.

Selon Safetydetective, le lot de failles a pu affecter jusqu’à 400 millions d’utilisateurs. On ne sait malheureusement pas s’il y a des victimes : le chiffre est théorique, et Microsoft n’a pas réagi au-delà de la correction des failles.

« Consolation », les détails des brèches ne sont normalement pas publics. Ils ont été communiqués confidentiellement à Microsoft par Safetydetective, expliquant la correction rapide. Sahad Nk a confirmé à TechCrunch avoir reçu une récompense via le bug bounty de Microsoft, mais le montant n’est pas précisé.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir envoyé sa première fusée commerciale dans l'espace mi-novembre, la société néo-zélandaise se prépare à lancer sa mission ELaNa-19 pour l'agence spatiale américaine.

Elle embarque 13 CubeSats qui seront placés sur une orbite basse (500 km environ). La charge utile totale est de 78 kg.

La fenêtre de tir s'étend du 13 au 21 décembre, mais le décollage n'aura pas lieu avant demain matin 5h00 à cause de la météo. Lors du lancement, un live sera proposé sur le site du fabricant ainsi que sur son compte YouTube ; il débutera 15 minutes avant l'heure de décollage prévue.

Copié dans le presse-papier !

Nouvelle révision pour Vivaldi, dont l’orientation « power user » assumée ne cesse de se renforcer.

La version 2.2 donne encore un coup d’accélérateur à la gestion des onglets, déjà très poussée. L’utilisateur peut ainsi sélectionner spécifiquement les onglets (via Ctrl/Maj + clic) qu’il souhaite sauvegarder au sein d’une session (via le clic droit après sélection). Pratique, la manipulation évitant de déplacer les onglets dans une nouvelle fenêtre.

D’autres ajouts importants sont à signaler, comme la vidéo flottante (Picture in Picture), que l’on peut extraire d’une vidéo existante sur une page, exactement comme le propose Opera depuis un bon moment. Une fonction bien pratique, qui permet notamment de redimensionner la vidéo. Contrairement à Opera, le bouton n’apparait pas au survol, mais dans le menu contextuel (clic droit).

Vivaldi veut également rendre ses barres entièrement configurables. « Premier pas » selon l’éditeur, la possibilité de supprimer tous les boutons dans les barres d’adresses et d’état. Vous n’utilisez pas Précédent, Suivant, Accueil ou Rechargement ? Enlevez-les via la fonction Personnaliser, via un clic droit sur l’une des barres.

Parmi les autres ajouts, signalons le clic molette depuis les éléments du menu Précédent ou Suivant (clic droit ou gauche prolongé), un champ de recherche dans le Speed Dial, l’arrivée des onglets fermés dans les commandes rapides, la récupération automatique de Widevine pour les sites en ayant besoin (comme Netflix) ou encore la coupure du son pour tous les onglets sauf celui actif.

La nouvelle mouture vient tout juste d'être mise en ligne. Comme toujours, les utilisateurs pourront la récupérer depuis le menu dédié ou le site officiel.

Copié dans le presse-papier !

Le réseau social revoit cette fonctionnalité, accessible depuis son profil, censé distinguer les événements importants des publications classiques, comme la perte d’un proche ou une nouvelle relation.

Le réseau social intègre de nouvelles options, dont des photos et vidéos animées. La fonction permet aussi d’Intégrer des photos de personnes et Pages citées. Les amis peuvent être notifiés de certains événements comme le changement de ville, d’entreprise, d’école ou de statut amoureux. Enfin, Facebook peut envoyer une notification spécifique aux amis.

La mise à jour sera déployée partout dans le monde dans les applications mobiles et sur le site web, dans les prochains jours.