du 16 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Avant-hier, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, promettait d'attaquer les deux géants du Net pour des pratiques commerciales abusives.

Les conditions imposées aux développeurs d'applications, avec une commission importante et un partage de certaines données, ne passent plus à Bercy, dont l'intérêt soudain pour ces boutiques suit un rapport de l'Arcep sur le sujet.

Au Figaro, Google répond qu'avec 1 000 téléchargements d'applications par seconde, il contribue directement à l'économie numérique et à la santé des jeunes pousses. Le groupe se dit aussi conforme au droit fiscal français.

Apple met en avant le milliard d'euros que des développeurs français auraient gagné via l'App Store, en réfutant toute collecte indue de données. Circulez, il n'y a rien à voir.

Accusés de pratiques abusives, Apple et Google répondent qu'ils font vivre un écosystème
chargement Chargement des commentaires...