du 30 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

À Paris, un forum mondial pour « une intelligence artificielle responsable »

Ouvert depuis lundi, le Global Forum on AI for Humanity fermera ses portes aujourd'hui. Le CNRS revient sur cet événement avec Malik Ghallab, directeur de recherche et co-organisateur de l'événement.

Il commence par rappeler que « l’objectif de cette conférence a été annoncé par le président de la République Emmanuel Macron il y a un an, en particulier dans le but d’éclairer les travaux d’une future organisation de coopération internationale sur l’IA ».

La France souhaite marquer son implication puisqu'elle organise ce premier rendez-vous, qui réunit 450 participants de 24 pays. Le but est « de dégager un consensus autour d'un développement responsable de l'IA ».

Cette approche comprend deux volets. « Le premier traite de la mobilisation des technologies issues de l'IA sur les grands défis actuels de l'humanité », le second est axé sur « une meilleure appréciation des risques inhérents à l’IA et sur les moyens à mettre en œuvre pour les circonscrire ».

« Toute technologie porteuse de bienfaits comporte aussi des risques. Les incertitudes inhérentes au développement et au déploiement rapide de l’IA et du numérique nécessitent, autant que possible, d’être anticipées et maîtrisées. Ainsi, l'automatisation de l’industrie et des services a des impacts sur la division sociale du travail et sa transformation », explique le scientifique. 

chargement Chargement des commentaires...