du 07 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Dans un discours au Web Summit, la commissaire européenne à la concurrence a directement accusé Apple, Facebook et Google d'abus de leur position dominante, selon le Financial Times.

« Nous voulons un marché libre, mais son paradoxe est que nous devons parfois intervenir. Nous devons croire que ce n'est pas la loi de la jungle qui prime, mais celle de la démocratie » a-t-elle lancé, dans un discours plus dur qu'à l'accoutumée.

Vestager mène une rude bataille sur l'imposition des groupes numériques américains et leurs abus. Sa direction à Bruxelles a épinglé les 13 milliards d'euros d'impôts impayés d'Apple à l'Irlande, les 250 millions évités par Amazon au Luxembourg, a contraint Google à mieux séparer son moteur de recherche de son comparateur de prix et a attaqué sa position dominante sur le mobile via Android.

À Lisbonne, Margrethe Vestager tacle durement les géants du Net
chargement Chargement des commentaires...