du 08 avril 2019
Date

Choisir une autre édition

C'est en tout cas la déclaration faite par Houlin Zhao, secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT), qui dépend de l'Organisation des Nations unies (ONU).

« Il n'y a aucune preuve jusqu'à présent », affirme-t-il, rejoignant ainsi la position de plusieurs pays, dont celle de l'Union européenne. « J'encourage Huawei à se voir accorder les mêmes chances » que les autres équipementiers, ajoute-t-il.

Bref, pour Houlin Zhao la campagne active que livrent les États-Unis contre les équipementiers chinois serait en fait liées à des questions politiques et commerciales.

5G et Huawei : les accusations des États-Unis seraient politiques selon le patron de l'UIT
chargement Chargement des commentaires...