du 25 février 2019
Date

Choisir une autre édition

À cause de risques liés à la cybersécurité et à l'installation d'une porte dérobée sur demande de Pékin, plusieurs pays ont d'ores et déjà interdit l'utilisation d'équipements chinois (Huawei et ZTE) dans les futurs réseaux 5G.

Lors du MWC de Barcelone, le Finlandais Nokia en profite pour assurer sa publicité et annonce un partenariat avec Korea Telecom autour de la 5G, de la virtualisation et du découpage de réseau en fonction des usages (slicing). Des expérimentations seront mises en place cette année.

Le constructeur annonce aussi collaborer avec Vodafone autour d'antennes actives mMIMO (massive Multiple Input Multiple Output) pour la 5G. Les deux protagonistes présenteront aussi « un premier ordonnanceur basé sur l’apprentissage automatique pour du mMIMO 5G, capable d’améliorer la gestion des ressources et les performances de la 5G ».

Le Mobile World Congress est certainement l'occasion pour Nokia de se mettre en avant et de jouer sur la méfiance ambiante autour des équipementiers chinois.

5G : Nokia annonce des partenariats avec Korea Telecom et Vodafone
chargement Chargement des commentaires...