du 04 février 2020
Date

Choisir une autre édition

Il y a quelques semaines, Stéphane Richard (PDG d’Orange) expliquait qu’il trouvait que la procédure d’attribution – avec une partie à prix fixe et des enchères – était « globalement correcte ». « Ce n’est pas idéal, mais un point d’équilibre assez raisonnable entre des objectifs différents […] Le prix n’est pas donné, mais en France ça n’a jamais été le cas », ajoutait-il. 

La CFE-CGC Orange, premier syndicat de l’opérateur, n’est pas du même avis et a déposé auprès du Conseil d’État un recours pour « excès de pouvoir », comme le rapporte Reuters. Ce n’est pas la procédure en elle-même qui est visée, mais le fait que les obligations des opérateurs ne mentionnent pas la question de l’emploi.

« Une fois de plus, le régulateur des télécommunications et le gouvernement éludent leurs obligations de maintien et de développement de l’emploi », regrette le syndicat. Selon ce dernier, cette question serait une des obligations du régulateur définies dans le Code des Postes et des Communications Électroniques (CPCE).

5G : le syndicat CFE-CGC Orange demande l’annulation de la procédure au Conseil d’État
chargement Chargement des commentaires...