du 25 septembre 2017
Date

Choisir une autre édition

La société propose une solution permettant de géolocaliser sa voiture (SVR pour Stolen Vehicle Records). Problème, une mauvaise configuration sur un compartiment (Bucket) Amazon AWS S3 a entraîné une importe fuite de données, comme l’indique Kromtech Security Center.

Plus d’un demi-million de comptes sont ainsi concernés avec, suivant les cas, la plaque d’immatriculation de la voiture, une adresse email, une empreinte du mot de passe, etc. Si Kromtech ne précise pas l’algorithme utilisé, certains précisent qu’il s’agirait de SHA-1, qui n’est pourtant plus considéré comme sûr depuis longtemps. SVR Tracking ne semble pas avoir fait de commentaire pour le moment.

540 642 comptes de chez SVR Tracking fuitent sur Internet
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme ce fut le cas en France, l'opérateur a envoyé des emails à ses clients pour les informer qu'un accès non autorisé avait été identifié sur un serveur de test contenant des données personnelles. Orange explique à Techzine qu'elles « ont fini sur le serveur de test en raison d'une erreur humaine d'un sous-traitant ».

Parmi les informations ayant fuité : nom, prénom, adresse postale, adresse e-mail, numéro de téléphone, numéro de carte d'identité, numéro de registre national et/ou numéro de compte, mais aucune donnée bancaire.

Bien évidemment, « Orange a immédiatement pris toutes les mesures techniques pour bloquer cet accès, empêcher l'accès aux données et renforcer la sécurité de tous ses serveurs ».

Comme toujours, le risque est une attaque par phishing de personnes malveillantes essayant de se faire passer pour Orange Belgique.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir été rachetée par Imagination Technologies en 2013, MIPS Technologies (créée en 1984 par John Leroy Hennessy) change encore de main et tombe dans l'escarcelle de Wave Computing, une société lancée en 2010.

Cette dernière est spécialisée dans l'intelligence artificielle et exploite notamment l'architecture de processeurs MIPS. Le montant de la transaction n'est pas précisé.

Selon Derek Meyer, PDG de Wave Computing, « il s'agit d'une étape importante non seulement dans l'histoire des deux sociétés, mais aussi pour l'industrie de l'intelligence artificielle ». « L'acquisition de MIPS nous permet de combiner des technologies pour créer des produits offrant une plateforme unique idéale pour l'IA et l'apprentissage profond » ajoute-t-il.

Copié dans le presse-papier !

Le mois dernier, on apprenait que de telles cartes seraient proposées par NVIDIA et ses partenaires, leurs caractéristiques semblant intéressantes.

Un premier constructeur semble avoir décidé de sauter le pas : Gigabyte. Tom's Hardware nous apprend que trois modèles seront proposés : un low-profile (OC LP 3G), un plus classique (D5 3G)  et un overclocké (OC 3G).

La différence se situera donc dans le format et le système de refroidissement (un ou deux ventilateurs), ainsi que les fréquences :

  • Design de référence et D5 3G : 1 392/1 518 MHz
  • OC 3G : 1417/1556 MHz (Game) ou 1 442/1 582 MHz (OC)
  • OC LP 3G : 1404/1544 MHz (Game) ou 1 430/1 569 MHz (OC)

Pour le moment aucune date de disponibilité ou de tarifs n'ont été dévoilés.

Copié dans le presse-papier !

L'établissement bancaire s'associe à The Pokémon Company pour proposer à ses clients des cartes Visa (Premier) et VPAY (disponible dès 15 ans) à l'effigie de Pikachu.

Les fans devront mettre la main au porte-monnaie pour en profiter : 12 euros par an tout de même. Du 15 juin au 15 juillet 2018, l'option est cependant proposée à 1 euro la première année.

Copié dans le presse-papier !

Dans une révision en cours de déploiement, le service de stockage distant ajoute le support de plusieurs formats pour leur prévisualisation.

Sont ainsi gérés les fichiers DWG (AutoCAD) avec possibilité de commenter, les EPUB – autorisant leur lecture sans nécessiter d'application dédiée – ainsi que les vidéos MXF.

Certains supports sont améliorés, comme les PDF et fichiers PowerPoint, avec l'ajout d'une barre permettant de se rendre facilement à une page précise. Les archives ZIP et RAR affichent quant à elles leur contenu.

Ces prévisualisations plus souples sont disponibles depuis les applications mobiles et l'interface web de Dropbox. L'éditeur espère ainsi faciliter la communication au sein des équipes, centralisant les retours et commentaires dans une même interface, sans nécessiter d'applications spécifiques.