du 24 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le CSA a mis en ligne son Observatoire de l’équipement audiovisuel pour les deux premiers trimestres de l’année. Avec un taux de pénétration de 94 %, la télévision est toujours largement en tête. Les Smart TV (connectées) progressent bien et sont présentes dans 25,7 % des foyers (+3,6 points en un an).

De leur côté, les ordinateurs sont présents dans 85,1 % des foyers (+ 2,1 points en un an), contre 74,8 % (+3,3 points) pour les smartphones et enfin 47,3 % (+2,6 points) pour les tablettes. Au total, les foyers ont en moyenne entre cinq et six écrans.

Enfin, le CSA explique que 24,9 % des foyers ont uniquement une réception hertzienne, tandis que « plus d’un foyer sur trois dispose d’au moins deux modes de réception ».

5 à 6 écrans en moyenne par foyer en France, un quart dispose d’une Smart TV
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En mars dernier, le ministre de l’Action et des Comptes publics avait proposé la suppression pure et simple de la contribution à l’audiovisuelle publique.   

À l’occasion des débats sur le projet de loi de finances pour 2020, Gérald Darmanin va proposer non cette funeste fin mais de baisser la redevance d’un généreux euro, révèle le Figaro.  La contribution à l’audiovisuel public a été fixée à 139 euros pour l’année 2019. 

Cette baisse va-t-elle cacher une autre réforme ? Le gouvernement pourrait profiter de la fenêtre législative pour étendre l’assiette aux autres écrans, voire imposer une redevance universelle puisque la COP est adossée à une taxe d’habitation appelée à disparaître.

Toutes les chaînes et radios publiques militent sans surprise pour cet élargissement. « Avec un rendement de plus de 3,2 milliards d’€, la contribution à l’audiovisuel public est essentielle pour financer les entreprises publiques de l’audiovisuel (France Télévisions, Radio France, ARTE, INA...) » commentait en avril dernier, Pascal Rogard, DG de la SACD. 

Copié dans le presse-papier !

C'est exactement le même score que les iPhone Xs (Max) lancés en septembre de l'année dernière. Le démontage permet de découvrir les entrailles de la bête, mais aussi d'en apprendre davantage sur la réparabilité du smartphone.

Nos confrères expliquent que le changement de l'écran et de la batterie « sont prioritaires dans la conception de l'iPhone ». Dans le second cas, la procédure a été simplifiée et « il est possible d'accéder individuellement à beaucoup de composants ».

Parmi les critiques, l'usage de vis spécifiques à Apple et l'étanchéité qui complique forcément un peu les réparations. Point rouge par contre : « Les vitres avant et arrière doublent le risque de casse. De plus, si la coque arrière se casse, vous devrez retirer chaque composant et remplacer tout le châssis ».

Copié dans le presse-papier !

L’UODO, équivalente polonaise de notre CNIL, a infligé une amende de 2,8 millions PLN (sot 640 430 euros) à l’encontre d’un site de ventes de matériel informatique.

2,2 millions d’utilisateurs du site Morele.net avaient vu leurs informations personnelles s’évaporer dans la nature. Selon l’autorité de contrôle, les mesures organisationnelles et techniques destinées à assurer la protection des données n’étaient pas suffisantes. 

De même, « le site manquait de procédures appropriées pour faire face à l'émergence d'un trafic réseau inhabituel » prévient l’UODO qui a également tenu compte des risques pesant depuis pour les victimes.

Ces données concernaient les nom, prénom, numéro de téléphone, email et adresse de livraison. Pour 35 000 personnes qui avaient déposé un dossier de prêt, s’y ajoutaient le numéro de la pièce d’identité, les revenus, la situation matrimoniale, leurs obligations alimentaires, etc. 

Pour déterminer le montant de l’amende, le président de l’UODO a pris en compte plusieurs circonstances atténuantes, comme la réactivité de la société et sa bonne coopération. 

Le RGPD impose à son l'article 5 que les données personnelles soient « traitées de façon à garantir une sécurité appropriée ». Le responsable doit dès lors mettre en place les moyens nécessaires pour prévenir les risques à l'aide de mesures techniques ou organisationnelles adéquates. 

Copié dans le presse-papier !

Avec Chrome 77 disponible depuis presque deux semaines, le canal bêta du navigateur passe à la branche suivante. Les ajouts sont nombreux, surtout pour les développeurs.

Les variables CSS peuvent ainsi être enregistrées en tant que propriétés personnalisées, ce qui permet notamment de s’assurer qu’elles sont toujours d’un type spécifique. 

L’API Native File System, disponible dans les essais Origin, appelle la fenêtre d’ouverture/sauvegarde des dossiers de la plateforme. Elle permettra aux applications web de se comporter encore davantage comme des applications natives.

Chrome progresse également dans la personnalisation. En plus du choix de l’arrière-plan dans la page Nouvel onglet depuis la dernière version, les utilisateurs peuvent maintenir s’ils souhaitent afficher des raccourcis personnalisés, les sites les plus consultés ou aucun. Une section Couleur et « thème » s’ouvre sur une sélection de couleurs pour la barre de titre, les onglets, la barre d’adresse et celle des favoris. Outre les choix proposés, l’utilisateur peut sélectionner des couleurs personnalisées.

Tous ces changements peuvent se faire depuis la page Nouvel onglet, en cliquant sur Personnaliser en bas à droite. Si vous ne voyez pas ces nouveautés, il suffira d’activer les deux flags suivants :

  • chrome://flags/#ntp-customization-menu-v2
  • chrome://flags/#chrome-colors-custom-color-picker

Google commence d’ailleurs un gros ménage dans la page des flags. La plupart des réglages concernant les entreprises sont supprimés et confiés à des règles globales d’administration. Le grand public n’est pas censé être impacté par ces changements.

Chrome 78 introduit également une fonction d’appel pour les utilisateurs munis d’un smartphone Android. Le navigateur peut maintenant identifier les numéros de téléphone puis, à l’aide d’un clic droit, proposer au smartphone lié au compte Google de l’appeler. De quoi gagner un peu de temps.

Notez enfin que l’extension Password Checkup, introduite en février dernier, est désormais intégrée dans Chrome 78. Elle alerte l’utilisateur quand il se connecte à un site avec un identifiant et un mot passe « associés à une violation des données ». En clair, un concurrent de Firefox Monitor. Pour rappel, la fonction ne transmet pas les identifiants en texte clair à Google.

Copié dans le presse-papier !

Cette fonctionnalité a été lancée dans le grand bain en décembre 2018. Elle tirera sa révérence le 26 septembre prochain. Les stories sur les profils personnels restent évidemment en place.

Un porte-parole de Facebook confirme la fermeture à Cnet.com. Il ajoute que la plateforme souhaite « s'assurer que les fonctionnalités des groupes permettent aux gens de se connecter de manière amusante et utile, et cherche toujours des moyens d'améliorer l'expérience globale des communautés ».

Le réseau social confirme ainsi une information de Matt Navarra.