du 30 août 2019
Date

Choisir une autre édition

Le Plan France Très Haut Débit prévoit que 94 % des foyers disposent du « bon débit » – c'est-à-dire au moins 8 Mb/s – d'ici 2020 via des réseaux filaires. Le reste passe par d'autres technologies comme le satellite et la 4G fixe. Viendra ensuite le très haut débit – au moins 30 Mb/s – pour tous en 2022, dont 80 % de fibre.

L’État, via les FAI, s'est engagé à subventionner, « par local, jusqu’à 150 euros du coût d’équipement, d’installation ou de mise en service des offres labellisées "Cohésion Numérique" ». Cette aide concerne les 6 % qui n'auront pas un « bon débit » en 2020.

Après les offres en boucle locale radio et satellitaires, la 4G fixe intègre le dispositif : « Orange, SFR et Bouygues proposent donc dès aujourd’hui des offres de 4G fixe incluant la subvention de l’État dans les territoires qui ne disposeront pas d’un bon haut débit filaire d’ici 2020 ».

Au total, onze offres sont labellisées par l'État dans le cadre du dispositif. Pensez bien à vérifier la présence de l'offre « Cohésion Numérique des Territoires » sur la page de l'offre. Un test d'éligibilité permet également d'avoir de plus amples informations pour votre cas précis.

4G fixe : jusqu'à 150 euros de subvention dans le cadre du dispositif Cohésion Numérique
chargement Chargement des commentaires...