du 25 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

45 opérateurs demandent la scission d'Orange en deux

L'Association des opérateurs télécoms alternatifs (AOTA), qui regroupe des dizaines de petits opérateurs régionaux, milite depuis près de deux ans pour ouvrir le marché des télécoms pour entreprises (voir notre entretien).

L'Express révèle qu'à l'automne,  le lobby a envoyé une demande à l'Autorité de la concurrence. Ils veulent savoir s'il est possible de trancher dans l'opérateur historique. D'un côté, resterait la gestion de l'infrastructure. De l'autre, un opérateur commercial.

Dans leur missive, les opérateurs reprennent une plainte habituelle à l'encontre d'Orange, son contrôle du génie civil historique, obtenu lors de sa privatisation. Il lui donnerait un avantage décisif sur le haut débit (le réseau téléphonique en xDSL) et l'aiderait à se reconstituer un monopole sur la fibre.

Début 2017, l'Arcep annonçait un arsenal de mesures pour lutter contre cette domination orangée, y compris en simplifiant l'accès au génie civil pour les concurrents.

chargement Chargement des commentaires...