du 26 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

« Le secrétariat d’État chargé du numérique, le secrétariat général pour l’investissement et Bpifrance unissent leurs efforts pour soutenir spécifiquement les start-ups françaises ». 

Dans un communiqué, Cédric O annonce qu’un total de 4 milliards d’euros va être dirigé au profit des start-ups. Les mesures se décomposent par une enveloppe de 80 millions d’euros « financée par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) et gérée par Bpifrance, afin de financer des bridges entre deux levées de fonds ».

S’ajoutent des prêts de trésorerie garantis par l’État, « le remboursement accéléré par l’État des crédits d'impôt sur les sociétés restituables en 2020, dont le crédit impôt recherche (CIR) pour l’année 2019, et des crédits de TVA », un versement accéléré des aides à l’innovation attribuées, mais non encore versées, outre 1,3 milliard d’euros d’aides pour 2020. 

Pour le secrétaire d’État, du fait de la spécificité du modèle de développement des startups, « il convenait de prendre des mesures d’urgence dédiées afin de soutenir, aux côtés de leurs actionnaires, celles dont l’activité est fortement affectée par le COVID-19. Au total, ce sont près de 4 milliards d’euros dont vont pouvoir bénéficier les start-ups pour leur trésorerie. »

4 milliards d’euros pour les start-ups
chargement Chargement des commentaires...