du 28 février 2020
Date

Choisir une autre édition

27 pays ont testé l'application de reconnaissance faciale de Clearview

Accusée d'avoir siphonné plus de 3 milliards de photos extraites de Facebook, Instagram, YouTube et d'autres sites Web, et d'être utilisée par plus de 600 forces de l'ordre aux États-Unis, l'application de reconnaissance biométrique faciale Clearview AI a aussi été testée par plus de 2200 services répressifs, agences gouvernementales et entreprises privées dans 27 pays, selon des logs obtenus par BuzzFeed.

Mercredi, le Daily Beast avait révélé que la liste des clients de Clearview avait été volée. Son avocat lui avait répondu que « malheureusement, les fuites de données font partie de la vie au 21e siècle. Nous avons corrigé la faille, et continuons à renforcer la sécurité de nos serveurs ». 

Le PDG de Clearview, Hoan Ton-That, avait initialement déclaré se concentrer sur les États-Unis et le Canada, et que son logiciel n'était utilisé que « strictement pour l'application de la loi ». Les logs que BuzzFeed a pu authentifier révèlent qu'il a aussi été utilisé et testé par de potentiels clients dans des secteurs tels que l'enseignement, le droit, la vente au détail, les services bancaires et les jeux, et a pénétré les marchés internationaux en Europe, en Amérique du Sud, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient.

BuzzFeed a ainsi découvert que plus de 50 écoles et universités américaines figuraient au nombre des détenteurs de comptes ouverts chez Clearview, y compris plusieurs s'étant prononcées contre le recours à la reconnaissance biométrique faciale. 

Plus de 200 entreprises privées disposent elles aussi de comptes chez Clearview, dont des grands magasins comme Kohl's, Best Buy et Walmart, des banques comme Wells Fargo et Bank of America et 44 autres institutions financières, des opérateurs de téléphonie mobile comme AT&T, Verizon et T-Mobile, des sociétés privées dans des secteurs tels que le divertissement (Madison Square Garden et Eventbrite), les jeux (Las Vegas Sands et Pechanga Resort Casino), les sports (la NBA), le fitness (Equinox), et même les crypto-monnaies (Coinbase).

Au total, Clearview AI aurait proposé ses services à au moins 26 pays en sus des États-Unis, se rapprochant d'agences nationales d'application de la loi, d'organismes gouvernementaux et de forces de police en Australie, Belgique, Brésil, Canada, Danemark, Finlande, France, Irlande, Inde, Italie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Serbie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni.

PBS a demandé si Clearview vendait dans des pays où l'homosexualité est un crime, mais l'entreprise n'a pas répondu. Elle aurait ainsi déjà fourni son logiciel à des organisations dans des pays criminalisant les personnes LGBTQ, comme l'Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis.

chargement Chargement des commentaires...