du 10 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

La chaîne de supermarchés a pour rappel été rachetée par Amazon il y a un peu plus d'un an pour 13,6 milliards de dollars.

Dans une lettre envoyée aux employés de Whole Foods, un groupe de travailleurs membres d'un comité interrégional explique être « préoccupé par la direction » prise par la société depuis son rachat.

Pêle-mêle, ils demandent un salaire minimum, l'adhésion au plan 401k, des congés maternité payés, des assurances maladie moins chères, etc. La lettre affirme également que « les licenciements continueront en 2019 et au-delà, car Amazon vise à réduire de manière dynamique la main-d'œuvre ».

« Nous ne pouvons pas laisser Amazon refaire l’ensemble du paysage de la distribution en Amérique du Nord sans adopter la pleine valeur des membres de son équipe » affirme le groupe dans son email.

Il ajoute : « Le succès d'Amazon et de [Whole Foods] ne devrait pas se traduire par une exploitation de notre dévouement et une menace pour notre stabilité économique ».

 Whole Foods : inquiets depuis le rachat par Amazon, des employés veulent s'unir
chargement Chargement des commentaires...