du 01 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

.NET Core 3.0 : un lot d’API pour ajouter du WinRT dans les applications WPF et WinForms

Microsoft continue sur son « hybridation » des technologies. .NET Core 3.0, sorti récemment, autorise déjà l’utilisation de WPF et WinForms dans les projets Desktop Application. Désormais, les développeurs pourront y ajouter des fonctions jusqu’ici réservées à WinRT.

WinRT comprend pour rappel tout le socle fonctionnel classique d’une application sous Windows 10. On y retrouve par exemple la géolocalisation, les contrôles XAML, les fonctions de machine learning local, la WebView, la reconnaissance manuscrite, etc.

Conséquence, les développeurs de projets Win32 ont maintenant tous les outils pour moderniser leur code graduellement. C’est ce qu’espère Microsoft : une transition en douceur vers les technologies récentes, en les gardant par exemple pour les ajouts dans un premier temps, puis en migrant petit à petit l’ancien code vers un nouveau. 

L’utilisation des API WinRT devrait également résoudre un certain nombre de problèmes, puisque les développeurs feraient appel à des fonctions natives du système d’exploitation plutôt que de développer leur propre variante. Là encore, idéalement pour Microsoft.

Ce lot d’API est disponible sous forme de paquet NuGet et vise la version 1803 de Windows 10 au minimum. Les développeurs souhaitant l’utiliser devront d’abord l’ajouter à leurs références. Une application de démonstration est disponible depuis le Windows Store pour montrer les fonctions accessibles depuis les API.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L’éditeur propose depuis mai dernier un kit de développement destiné aux infrastructures numériques impliquées dans le vote. Ce SDK, open source (licence MIT) et baptisé ElectionGuard, dispose maintenant d’un « bug bounty ».

Toute personne (grand public, étudiants, chercheurs…) trouvant une faille de sécurité dans ElectionGuard pourra donc empocher jusqu’à 15 000 dollars, selon la gravité de la découverte. Les détails devront bien entendu être fournis confidentiellement.

 

Copié dans le presse-papier !

Le député Sébastien Chenu (non inscrit, porte-parole du Rassemblement national), a déposé une proposition de loi « visant à une meilleure sensibilisation contre le harcèlement scolaire et le cyberharcèlement ».

Il propose deux mesures principales : d’une part, obliger le chef d’établissement à signaler au référent académique tout « fait avéré de harcèlement ou de cyberharcèlement dont un élève est victime ou coupable ».

D’autre part, faire organiser au sein de chaque établissement une réunion annuelle « regroupant élèves, parents d’élèves et personnels éducatifs (…) afin de sensibiliser et informer contre le harcèlement scolaire et le cyberharcèlement. »

L’éducation nationale a déjà plusieurs procédures en réponse à ces faits : plan de prévention, numéro d’écoute et de prise en charge au service des familles et des victimes (le 3020 et le 0800 200 000, dédié) et site et protocole dédiés. 

Copié dans le presse-papier !

En réponse à une question posée par la BBC, le responsable matériel de Google a admis que les possesseurs de produits Nest devraient avertir les tiers dans la maison qu’ils peuvent être enregistrés à tout moment, qu’il s’agisse de leur voix ou de leur personne, si des caméras ont été installées.

« C’est assez important pour toutes ces technologies de bien penser à tous les utilisateurs… Nous devons considérer toutes les parties intéressées qui pourraient être à proximité », indique ainsi Osterloh.

Le responsable parle d’étiquette et respect : « Le propriétaire d’une maison doit-il en parler à ses invités ? Je le ferais si quelqu’un entrait chez moi, et c’est probablement quelque chose que les produits devraient eux-mêmes pointer ».

Des propos qui s’inscrivent dans un climat tendu autour des enceintes connectées notamment, après de multiples révélations sur les écoutes de conversations par des tiers, auxquelles les entreprises concernées (Apple, Google, Amazon, Microsoft..) confiaient des échantillons audios.

Copié dans le presse-papier !

Que les clients du récent iPhone 11 Pro se rassurent : s’ils possèdent la dernière version de l’application YouTube, ils peuvent dorénavant profiter du mode HDR et donc du rendu amélioré des couleurs sur l’écran OLED embarqué.

Le support du HDR par YouTube n’est pas nouveau sur iPhone. Il est apparu il y a deux ans pour accompagner l’iPhone X. Il faut cependant que l’application soit mise à jour à chaque nouveau téléphone.

Copié dans le presse-papier !

Vendredi, la société a inauguré son service pour les habitants de Christiansburg en Virginie. Elle affirme avoir obtenu une autorisation de la Federal Aviation Administration (FAA).

Wing explique que cet accord lui permet d'utiliser « plusieurs pilotes pour superviser plusieurs drones autonomes effectuant des livraisons commerciales simultanées pour le grand public ».

Pour la filiale d'Alphabet (Google), ce service « ouvre la voie au service de livraison par drones le plus avancé du pays ». Cette première expérience est réalisée en partenariat avec FedEx Express, Walgreens et le distributeur local Sugar Magnolia.