du 13 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

 Le système mobile libre /e/ (ex-eelo) sort sa première bêta

Gaël Duval, cofondateur de Mandrake, annonce la première préversion de son système dérivé de LineageOS (ex-CyanogenMod), sans le moindre service de Google. Elle est proposée pour 24 appareils.

Le projet : fournir une alternative à l'Android de Google, un système simple et cohérent et les services associés. Nous en discutions dans un long entretien en janvier sur ce qui était alors appelé eelo. Il a engrangé près de 95 000 euros via Kickstarter.

Le projet est renommé /e/ à l'occasion de cette bêta. Des sociétés ont contesté le nom « eelo », jugé trop proche de marques existantes.

Cette bêta inclut donc microG (un outil de compatibilité avec les services Google), un lanceur d'applications conçu de zéro (BlissLauncher), un client e-mail (dérivé de K9-Mail avec support d'OAuth), un client de messagerie (Signal) et un gestionnaire de compte /e/, inspiré du géant de Mountain View.

Le système n'intègre ni Google, ni Bing pour la recherche, mais le métamoteur libre Searx… Pour l'instant plus lent que les deux services commerciaux, reconnaît le concepteur. Une série de services en ligne est aussi présente, via une instance Nextcloud. Duval envisage d'unifier les identifications via OAuth par la suite.

De nombreux chantiers restent, comme l'intégration d'une application de cartographie libre ainsi que celle d'un dépôt d'applications, piochant d'abord dans des boutiques officielles.

chargement Chargement des commentaires...