du 17 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

 La Commission européenne envisage d’interdire la reconnaissance faciale dans les lieux public

L'Union européenne pourrait interdire la reconnaissance dans les espaces publics durant cinq ans. Le projet, révélé par Reuters, serait sur le tremplin à la Commission.  

« À partir de ces dispositions existantes, le futur cadre réglementaire pourrait aller plus loin et inclure une interdiction limitée dans le temps de l'utilisation de technologies de reconnaissance faciale dans l'espace public » explique l’autorité bruxelloise dans un livre blanc de 18 pages.

Elle plaide pour « une solide méthodologie d'évaluation des impacts de ces technologies et d'éventuelles mesures de gestion des risques pourraient être identifiées et développées », même si des exceptions pourraient être envisagées notamment en matière de recherches et développements.

En France, le secrétaire d’État au numérique a envisagé une expérimentation en ce secteur. Sur la reconnaissance faciale en temps réel, Cédric O se dit « extrêmement partagé sur la question. On en voit très bien l’utilité, par exemple pour identifier des terroristes dans une foule, mais aussi les risques. Il faut donc en définir très clairement le cadre et les garanties pour éviter la surveillance généralisée ». 

chargement Chargement des commentaires...