du 09 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

 GeForce RTX 2080 Ti : après des pannes, NVIDIA semble faire évoluer ses cartes

Plusieurs acheteurs se sont plaints de problèmes ces dernières semaines, certains modèles Fouders Edition ayant une tendance à « mourir » prématurément.

NVIDIA avait alors indiqué que le taux de retour ne lui semblait pas anormal, sans livrer de chiffres ni donner de détails sur les raisons de ces problèmes. Les produits des partenaires ne semblent pas concernés.

Quoi qu'il en soit, de premiers retours indiquent que de nouvelles cartes arrivent, avec un packaging un peu plus sombre, un nouveau BIOS et surtout des puces GDDR6 signées Samsung plutôt que Micron. Est-ce le signe que la mémoire était à l'origine des soucis rencontrés ?

Il est impossible de le dire pour le moment, d'autres modifications du PCB, plus discrètes, ayant également pu être opérées. NVIDIA peut aussi avoir diversifié son approvisionnement, sans rapport avec les bugs rencontrés.

Pour le moment, la société ne s'est pas exprimée publiquement sur ce problème, la transparence n'étant pas vraiment son fort ces derniers temps. On espère rapidement des détails.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Après un très court teaser, Microsoft annonce cette version en réalité augmentée du célèbre jeu qui fête ses 10 ans. La mécanique du jeu est sans surprise : « explorez votre quartier pour trouver des blocs et des créatures pour vos builds. Ensuite, n'importe quelle surface plane est une opportunité de construire ».

La FAQ officielle permet d'apprendre quelques détails intéressants. Il faudra par exemple disposer d'un smartphone avec Android 7 ou iOS 10 minimum. Les bêtas fermées seront lancées cet été sur les deux plateformes mobiles, et de plus amples informations seront données au MINECON.

Un site dédié pour être informé des nouveautés, voire de participer à la bêta est disponible par ici.

Copié dans le presse-papier !

Après un teaser en début de semaine dernière, DC Comics a mis en ligne une première bande-annonce pour Batwoman. La cousine de Batman est pour rappel jouée par Ruby Rose ( xXx: Reactivated, John Wick 2).

Ce n'est pas une surprise puisqu'on l'avait déjà aperçu dans des épisodes d'Arrow et Supergirl. Elle a cette fois-ci droit à sa série dédiée, diffusée à partir de cet automne.

Copié dans le presse-papier !

L’autorité de la concurrence a décidé d’enquêter sur Alphabet Inc, Google LLC et Google Italie sur un éventuel abus de position dominante. En cause, le refus par elles d’intégrer l’application Enel X Recharge sur Andoid Auto, lequel permet « aux propriétaires de smartphones Android d'utiliser facilement et en toute sécurité certaines applications et fonctionnalités du téléphone lorsqu'ils conduisent un véhicule ».

Google est soupçonné d’avoir voulu prioriser Google Maps, où sont distillés plusieurs informations dont l’emplacement des bornes de rechange, soit la même information apportée par la solution éditée par Ente Nazionale per l'Energia Elettrica (Enel).

Copié dans le presse-papier !

La semaine dernière, Donald Trump signait un décret pour exclure Huawei des télécoms et placer le fabricant sur liste noire. Une décision lourde de conséquences puisque l'équipementier doit demander une licence pour acheter des composants à des entreprises américaines.

Selon une source de Reuters, « Google, filiale d’Alphabet, ne fournira plus de logiciels, de matériel informatique et de service technique à Huawei à l’exception des services disponibles en open source ». De son côté, un porte-parole de Google indique simplement que l'entreprise « se conformait à l’ordre et examinait les conséquences », sans confirmer ou infirmer l'information de Reuters. 

Toujours selon nos confrères, les possesseurs d'un smartphone Huawei ne pourraient plus mettre à jour leur système Android. Cela ne concerne pas les applications Google, comme le confirme le géant du Net sur Twitter : « même si nous nous conformons à toutes les exigences du gouvernement américain, des services tels que Google Play et Play Protect continueront de fonctionner sur votre appareil Huawei », du moins sur les modèles existants.

En effet, les nouveaux n'y auraient pas droit : « Huawei ne pourra utiliser qu’une version publique d’Android et ne pourra pas accéder aux applications et services appartenant à Google », ajoute la source. Ces derniers nécessitent en effet un accord commercial.

Mais ce n'est pas tout. Selon Bloomberg, plusieurs fabricants de puces auraient également arrêté d'envoyer des composants au chinois : Intel, Qualcomm, Broadcom, Xilinx, etc. Nikkei ajoute plusieurs noms à cette liste : Infineon, Micron et Western Digital pour ne citer que ces trois-là. Infineon est une société allemande, ce qui indique que le décret de Donald Trump inquiète des partenaires au-delà de frontières américaines.

Dans le même temps, le département du commerce pourrait assouplir certaines restrictions. Selon un porte-parole, il pourrait délivrer une licence générale temporaire pour « empêcher l’interruption des opérations et des équipements du réseau existants ». Pour rappel, des équipements Huawei sont actuellement utilisés par certaines entreprises américaines.

La publication de cette licence générale temporaire (valable a priori 90 jours) est prévue pour mardi. Elle ne concernera par contre pas les nouveaux équipements. 

Copié dans le presse-papier !

Cet accord, signé une première fois en 2011 puis prolongé en 2016, prévoit que les séries du groupe arrivent automatiquement sur la plateforme de streaming après leur diffusion à la télévision. C'est par exemple le cas de Riverdale, Supernatural, The Flash et Arrow.

Comme l'affirme The Verge, l'accord expire ce printemps et CW ne prévoit pas de le renouveler. Les nouvelles séries comme Batwoman, Nancy Drew et Katy Keen n'arriveront donc pas automatiquement sur Netflix. Néanmoins, des accords individuels peuvent toujours être mis en place.

Rien ne change pour le moment pour les anciennes séries : les nouvelles saisons continueront d'arriver sur la plateforme de streaming, c'est du moins ce qu'affirment nos confrères.

Dans tous les cas, ce changement de stratégie ne concerne pas que Warner Bros et CBS. Disney aussi a rapatrié ses contenus afin de les proposer sur sa propre plateforme : Disney+, qui sera lancée le 12 novembre.