du 09 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Dans un communiqué, le réseau social annonce qu'il refusera bientôt ces publicités sur le référendum à venir, si elles proviennent d'acteurs extérieurs à l'Irlande. Les critères de distinction ne sont pas fournis. La plateforme détaille par ailleurs la provenance des publicités diffusées aux Irlandais depuis fin avril.

L'entreprise s'est rapprochée des partis politiques, groupes d'intérêts et de la Transparent Referendum Initiative, censés l'alerter sur des publicités suspectes. Une nouvelle fois, ces signalements sont doublés par de l'intelligence artificielle, la solution à tous les problèmes du réseau social, déjà utilisée dans les dernières élections européennes.

Cette interdiction, sur un sujet sensible, suit les efforts tardifs menés outre-Atlantique, où Facebook promet en boucle une plus grande transparence sur la publicité politique. Il commence entre autres à vérifier si les annonceurs résident bien aux États-Unis, via l'envoi de cartes postales.

 Droit à l'avortement en Irlande : Facebook interdit les publicités provenant de l'étranger
chargement Chargement des commentaires...