du 05 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

 ASUS sur tous les fronts avec RoG : routeur 802.11ax, watercooling, portables, alimentation, etc.

Le fabricant tenait hier la première de ses deux conférences de presse, dédiée à la marque Republic of Gamers (RoG). Il était donc question de LED RGB, généralement synchronisables avec Aura Sync. En plus de l'attendu RoG Phone sur lequel nous aurons l'occasion de revenir prochainement, le fabricant a fait d'autres annonces.

Il était notamment question d'un routeur Wi-Fi 802.11ax, une évolution du 802.11ac : le Rapture GT-AX11000. En plus de proposer des fonctionnalités pour les joueurs, il est capable d'atteindre 10 Gb/s, un débit déjà proposé par D-Link. Pour rappel, cela fait plusieurs années que les fabricants planchent sur le sujet puisque Huawei dépassait déjà les 10 Gb/s en laboratoire lors du Computex 2014.

Deux ordinateurs portables pour joueur sont également présentés : les RoG Strix SCAR II et Hero II. Leur design est identique, avec un Core i7 de 8ème génération, une GTX 1070 et un écran de 15,6" à 144 Hz. L'agencement du clavier du premier est pensé pour les amateurs de FPS, le second pour ceux qui préfèrent les MOBA.

ASUS est ensuite passé aux kits de watercooling tout-en-un RoG Ryujin (360 ou 240 mm) et Ryuo (240 et 120 mm) pour les processeurs. Tous les deux intègrent un écran LiveDash OLED de 1,77 pouces afin d'afficher « les statistiques du système en temps réel et des GIF personnalisés ». Le Ryujin dispose en plus d'un « micro-ventilateur » afin de refroidir (un peu) l'étage d'alimentation (VRM) et les SSD M.2 situés à côté du socket.

L'axe de la diversification de la marque va jusqu'à la mise sur le marché d'une alimentation RoG Thor 1200W Platinum. Elle dispose d'un ventilateur de 135 mm certifié IP5X (étanche aux poussières) et d'un « panneau » OLED Power Display.

Le casque RoG Delta exploite un quadruple DAC Hi-Fi et dispose d'une connectique USB Type-C. ASUS explique qu'il propose des « pilotes exclusifs ASUS Essence » afin d'améliorer la qualité audio et qu'il s'agit du… « tout premier casque gaming avec éclairage RGB aux effets Circulaire et Arc-en-Ciel ». Tout un programme.

Puisqu'on est dans les système colorés, passons au tapis de souris RoG Balteus Qi avec RGB qui propose de la charge sans fil Qi et à la souris RoG Gladius II Wireless (16 000 DPI). Enfin, il était question d'un châssis RoG Strix Gaming avec alliage d'aluminium et verre fumé.

Pour les prix et la disponibilité, par contre, on repassera. Ces détails ne doivent pas intéresser les joueurs... sans doute.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Il ne reste que quelques dizaines d'heures, mais la barrière fatidique des 19 600 euros a été franchie avec près de 400 contributeurs. Le projet étant sur le principe du « tout ou rien », le documentaire verra donc normalement le jour.

Il « se penchera sur des besoins concrets en matière de vie privée : hygiène numérique au quotidien, alternatives aux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), logiciels libres, moyens de réduire son exposition face aux risques de harcèlement et de piratage », explique le réalisateur.

Marc Meillassoux avait déjà réalisé Nothing to Hide qui s'attaquait au sempiternel argument  « je n’ai rien à cacher ». Il est désormais disponible en ligne sous licence Creative Commons.

Copié dans le presse-papier !

C’est décidé : il n’y aura plus de versions 32 bits pour les variantes officielles d’Ubuntu à compter de la prochaine version majeure, à savoir la 19.10 prévue pour octobre.

Canonical ne va donc plus compiler aucun élément vers l’architecture i386, y compris les bibliothèques. La conséquence la plus directe est que les utilisateurs de l’actuelle version 19.04 en 32 bits ne pourront pas migrer vers la 19.10 quand elle sera disponible.

Environ 1 % seulement des utilisateurs se serviraient de ces versions, et cela faisait plus d’un an que l’éditeur réfléchissait à cet abandon. La question s’est accentuée avec les réflexions en cours pour la future version LTS 20.04. Les développeurs ont finalement décidé d’être « plus proactifs ».

Toutes les distributions Linux basées sur Ubuntu (comme Mint) seront obligées de suivre le même chemin. Se pose encore la question des applications nécessitant des bibliothèques 32 bits pour fonctionner, même si elles ne sont plus guère nombreuses.

Copié dans le presse-papier !

Google enrichit l’actuel Chrome 75 de deux fonctions dédiées à la sécurité, l’une intégrée, l’autre disponible sous forme d’extension, toutes deux liées à Safe Browsing.

D’abord, une nouvelle page d’avertissement quand l’adresse visitée a toutes les apparences d’une tentative de tromperie. Google cite un exemple classique : go0gle.com au lieu de google.com. Le service se réfère à l’historique pour s’assurer que le site n’est pas visité régulièrement afin de ne pas bloquer un site finalement légitime.

Ensuite, une extension peut être installée pour signaler manuellement tout site suspect à Safe Browsing. L’avertissement est pris en compte, Google promettant une analyse de l’adresse et du comportement du site.

Google compte donc sur les utilisateurs pour enrichir son service de protection, en faisant presque appel au civisme : « Si le site est ajouté aux listes de Safe Browsing, vous ne protègerez pas seulement les utilisateurs de Chrome, mais également ceux des autres navigateurs ».

Copié dans le presse-papier !

Les testeurs du nouveau navigateur Edge basé sur Chromium peuvent depuis cette nuit passer à la version 77 dans le canal Dev. Ce dernier est pour rappel mis à jour chaque semaine, contre chaque jour pour le canal Canary.

On note surtout l’apparition d’un nouveau SDK (Software Development Kit) pour le contrôle WebView2. Un composant essentiel puisqu’il sert de base aux développeurs voulant intégrer du contenu web dans leurs applications, voire proposer une application intégralement web (comme une PWA).

Il ne s’utilise pour l’instant que via des API C++ pour Win32, mais Microsoft promet la prise en charge pour plus tard d’autres environnements comme UWP (évidemment), WinForms et WPF. La nouvelle version tient compte de plusieurs demandes des développeurs. Il est par exemple possible désormais désactiver les barres de statut et les outils de développement. Le contrôle 32 bits peut en outre fonctionner sur des ordinateurs 64 bits.

WebView2 sera mis à jour à chaque nouvelle version de « Edgium », ce qui devrait largement réduire la fragmentation. Plus tard, les développeurs auront la possibilité d’empaqueter une version spécifique du contrôle dans leur application.

Copié dans le presse-papier !

Hier, peu avant 16h30, les utilisateurs ont commencé à avoir des difficultés à accéder au service du géant du Net. Ce dernier annonçait un retour à la normale à 19h13 hier, sans préciser les raisons de cette panne qui a donc duré près de 3h tout de même.

Pour rappel, Google Cloud a connu une panne de près de 5h au début du mois. Un changement de configuration dans les serveurs était alors à l'origine du problème.