du 18 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

« Nous avons les moyens d'adapter nos réseaux » rappelle le président de la Fédération française des télécoms

Invité de France Inter, Arthur Dreyfuss se veut rassurant : « Nous sommes habitués à des pics de consommation, on entre dans une séquence qui va la voir augmenter de façon continue, avec une consommation de la bande passante un peu plus importante, mais nous sommes tous mobilisés pour que le réseau fonctionne pour les prochaines semaines ».

Il recommande cependant aux Français « de se mettre en WiFi sur leur box, de télécharger séries et musique la nuit pour ne pas saturer », non sans rappeler que « nous avons la capacité de prioriser : les services de secours, de santé, le télétravail ». « Nous avons les moyens d'adapter nos réseaux, nous devons le faire avec parcimonie sans pénaliser personne. Il faut que les Français puissent continuer à vivre depuis chez eux » rappelle-t-il.

L’option de la priorisation n’est pour l’heure qu’une piste, selon l’évolution de la situation. « Nous nous assurons que les accès aux services de secours soient possibles à tout horaire de la journée ». Sur Que-Choisir, Michel Combot, directeur général de la Fédération française des télécoms, ajoute que les opérateurs peuvent « aussi décider que la 4K, cette ultra haute définition extrêmement gourmande en bande passante, n’est pas indispensable. La HD suffit amplement pour regarder des films et des séries… L'évolution de la situation dans les prochains jours sera déterminante ».

  • Notre actualité sur les outils juridiques permettant d’assurer cette priorisation. 
chargement Chargement des commentaires...