Refonte de nos offres d'abonnement : ce qui vous attend

Après les retouches, le grand chamboulement 159
image dediée
Crédits : iStock/DNY59
Annonces

Comme certains l'auront remarqué, quelques changements ont été intégrés à notre offre d'abonnement ce matin. L'occasion pour nous de vous expliquer ce qu'il en est, mais surtout ce qui va changer dans les prochains mois.

Cela fait maintenant près de six ans que Next INpact propose des offres d'abonnement. Si, au départ, il était surtout question de permettre au site de survivre avec la mise en place notre offre Premium, cela a bien changé depuis. Nous avons en effet décidé il y a deux ans, presque jour pour jour, de revoir les choses en profondeur et d'affirmer un peu plus notre indépendance avec la mise en place de contenus réservés un temps à nos abonnés.

Le soutien des lecteurs par les abonnements plutôt que le contenu sponsorisé

Comme nous l'avons indiqué la semaine dernière, ce pari a payé : deux ans plus tard, nous sommes de retour aux bénéfices et les revenus des abonnements nous aident à préparer notre avenir. Ils sont néanmoins encore minoritaires dans notre chiffre d'affaires. Ils participent ainsi au renforcement de notre trésorerie, capitale pour éviter les tempêtes, mais aussi à l'investissement dans de nouveaux contenus et projets.

Cette année, nous avons ainsi décidé de financer la création de La Presse Libre, un portail d'abonnements conjoints conçu pour la presse en ligne payante. Un outil pensé non seulement pour nous, mais aussi pour nos confrères qui partagent les valeurs que nous portons à travers notre modèle économique. Le but est ainsi de permettre aux lecteurs de soutenir les médias de leur choix hors des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), tout en profitant d'une réduction. Vous pourrez en apprendre plus sur ce projet que nous portons avec Arrêt sur images par ici.

La Presse Libre Cocotte

Une offre d'abonnement en constante évolution

Après avoir retravaillé notre procédure d'abonnement et ajouté de nouveaux moyens de paiement, nous avons entamé il y a quelques mois une remise à plat de notre offre. En effet, si nous avons multiplié les essais et les options au fil du temps, cela s'est fait aux dépens de la simplicité de l'ensemble.

Avec la multiplication des options et l'arrivée de plateformes de paiement ou d'abonnement comme La Presse Libre, nous nous devions de repenser plus globalement les choses, tout en nous assurant de financer le site de manière suffisante à travers les abonnements. Car ces revenus sont ceux qui nous assurent d'une indépendance plus forte vis-à-vis de la publicité et de nos différents services, et ils ne doivent donc pas être traités à la légère.

Après quelques mois de discussions et d'échanges, en interne, avec des confrères et nos lecteurs, nous en sommes finalement arrivés à un modèle qui nous paraît cohérent. Comme nous aimons faire les choses de manière transparente et progressive, nous avons décidé de vous informer dès aujourd'hui des grandes lignes et des premières décisions qui ont été prises.

Pour autant, tout va se mettre en place progressivement dans les mois à venir, le projet devant être finalisé pour le sixième anniversaire de notre offre d'abonnement, début novembre. 

Contenu réservé aux abonnés : des améliorations, mais pas de changement

Commençons par ce qui ne change pas : le contenu réservé un temps aux abonnés. Les évolutions ont été nombreuses chez nos confrères sur le sujet ces derniers temps (voir notre analyse et l'annonce récente de Gamekult) et les conseils multiples, de plus en plus optant pour une solution partiellement payante. Nous avons néanmoins décidé de rester sur notre position actuelle.

Ainsi, aucun « Metered paywall » ne vous demandera de vous abonner à partir de 5 ou 10 contenus lus par mois, pas plus que le site ne sera accessible qu'aux abonnés à quelques exceptions près. La rédaction sera toujours celle qui décidera qu'un article est réservé à nos abonnés, et ce pour une durée maximale d'un mois. Cela restera une part minoritaire, bien que croissante, de nos publications.

Nous continuons de penser que si nos abonnés nous aident à financer certains articles, émissions et enquêtes au long cours, ils doivent être ensuite accessibles à tous et doivent pouvoir être partagés. D'ailleurs, la fonction permettant d'offrir un contenu va être revue afin de mieux s'adapter aux besoins actuels et à vos demandes.


Les émissions 14h42 sont désormais en accès libre, mais elles sont financées grâce à nos abonnés

Notez aussi que certains de nos articles de fond continueront d'être accessibles à tous, malgré le temps et le travail qu'ils peuvent demander à la rédaction, lorsque nous décidons qu'ils sont d'intérêt général. Cela a notamment été le cas de notre analyse du projet de loi sur le renseignement, du retour en accès libre de notre dossier dédié à Windows 10, puis de nos différentes analyses le concernant. L'équipe pourra aussi décider de laisser un accès libre dans les 24 premières heures de sa mise en ligne lorsqu'elle le jugera nécessaire.

Depuis quelques semaines, vous avez pu noter une accélération dans la publication de contenus réservés à nos abonnés et la publication d'enquêtes au long cours, comme celle que nous avons consacrée aux RIP et à Orange (1/2/3). Cette tendance va perdurer dans les mois à venir jusqu'à trouver sa stabilité avec l'arrivée de nouvelles plumes et de nouvelles têtes de manière plus ou moins occasionnelle d'ici la rentrée.

Nous allons aussi désormais couvrir plusieurs évènements et salons par an, sans nous faire financer par des constructeurs ou des partenaires. C'est notamment le cas du Computex, du CES et du MWC, et d'autres devraient suivre. Une majorité de notre contenu produit sur place restera cependant libre d'accès encore une fois.

Une offre plus simple

Passons à la modification la plus visible : la simplification des offres. Jusqu'à maintenant, vous pouviez disposer d'un compte gratuit, d'un abonnement de soutien, simple ou Premium. Le choix se faisait en fonction du montant mensuel que vous choisissiez de payer, à partir de 1 euro par an. Désormais, il n'y aura plus que deux niveaux.

Lors de la mise en place de ce système « Pay what you want » à la fin de l'année dernière, nous avons voulu en effet expérimenter une solution dans laquelle le lecteur avait le choix de son montant de soutien, en faisant monter progressivement le niveau de ses droits et options.

À l'heure du bilan, force est de constater que cela n'est pas une bonne façon de faire. Ainsi, moins de 200 personnes ont opté pour cette solution, soit moins de 3 % de nos abonnés. De plus, certains ne comprenaient pas que l'ensemble des contenus n'était accessible qu'aux deux paliers les plus importants, malgré nos grosses croix rouges. Sur le fond, la lisibilité du statut de l'abonné n'était pas claire, preuve qu'il fallait revoir tout cela et simplifier les choses.

Envie de nous soutenir ? Passez par la plateforme de dons « J'aime l'info »

Nous avons donc décidé de supprimer ce premier palier payant, tout en laissant ceux qui ont opté pour cette solution accéder à leurs options jusqu'à la fin de leur engagement. Désormais, nous allons renvoyer ceux qui veulent simplement nous soutenir vers la plateforme de dons à la presse « J'aime l'info ». Celle-ci sera ainsi mise en avant de manière plus visible. Notez qu'elle est actuellement en cours de refonte.

Pour rappel, s'il n'est pas possible d'effectuer un don aux entreprises, dans le cadre des sociétés de presse vous pouvez passer par une association spécifique, reconnue par l'État. C'est notamment le cas de « Presse et Pluralisme », ainsi que de « J'aime l'info » où nous sommes présents et dont le membre fondateur est le SPIIL (Syndicat de la Presse Indépendante d'Information en Ligne).

Bien que Next INpact dispose d'un numéro de CPPAP (Commission paritaire des publications et agences de presse), nous ne sommes pas reconnus comme un service en ligne d'information politique et générale (IPG). Les dons effectués ne vous donnent donc pas droit à une réduction fiscale. Le don peut être effectué quand vous le voulez, plusieurs fois par an, ou même de manière mensuelle si vous le désirez.

Le compte gratuit : une consommation à la carte via La Presse Libre

Passons ensuite au cas du compte que vous pouvez créer gratuitement. Celui-ci vous permet actuellement d'accéder à certaines options qui nécessitent une synchronisation à travers vos différentes machines, et de commenter nos contenus, que ce soit sur Next INpact ou LIDD.fr, mais aussi de participer à nos forums.

Il vous permettra aussi bientôt d'opter pour une consommation à la carte. Vous pourrez ainsi accéder à nos contenus réservés un temps à nos abonnés sans souscrire un abonnement, à partir de 0,50 euro par article. Pour cela, vous devrez disposer d'un compte La Presse Libre (gratuit) et créditer votre portefeuille (à partir de quelques euros). Ce portefeuille vous permettra d'acheter des contenus à l'unité sur Next INpact, mais aussi sur d'autres sites partenaires.

Là encore, nous avons ainsi préféré développer une solution de portefeuille commun, centralisée au sein de La Presse Libre et exploitable par tous les sites qui voudront en profiter, plutôt que de nous focaliser sur une solution spécifique. Une façon de faire qui nous semble bien plus intéressante pour l'utilisateur qui n'aura ainsi plus à créditer plusieurs comptes s'il veut effectuer des achats auprès de différents médias.

Cela signera bien entendu la fin de l'actuelle offre d'essai à 0,99 euro, permettant d'accéder au site en tant qu'abonné pendant 48 heures. Elle reste pour le moment proposée, mais disparaîtra d'ici quelques semaines. Nous modifierons aussi le fonctionnement de notre jauge d'abonnement pour tenir compte de ce mode de fonctionnement. Nous détaillerons cela lors d'un prochain billet.

Un abonnement unique, mais des solutions pour chacun

L'autre offre qui va disparaître est l'abonnement simple. Plus de deux ans après sa mise en place, celui-ci ne représente en effet que le tiers de nos abonnés. Un chiffre quasiment constant depuis près d'un an. D'après nos constatations, cet abonnement est surtout utilisé pour ceux qui consomment peu de contenu ou perçu comme un tarif réduit hors des périodes de promotions ponctuelles.

Comme nous proposons de manière régulière des réductions sur nos offres et que nous mettrons en place une offre de consommation à la carte et des abonnements conjoints visant à proposer un tarif attractif, nous avons dû revoir les choses. Ainsi, à compter d'aujourd'hui, il ne sera plus possible de souscrire à un abonnement simple : seule l'offre Premium sera proposée.

Pour ceux qui ont choisi de nous soutenir avec une offre de soutien ou un abonnement simple jusqu'à maintenant, ils n'ont rien à faire. Les premiers continueront ainsi à profiter de leurs options jusqu'à la fin de leur engagement actuel. Pour les seconds, nous avons décidé de tous les migrer gratuitement vers une offre Premium. La transition se fera sous peu et les lecteurs concernés seront contactés par email. 

Abonnement Août 2015

Pour rappel, être membre Premium vous donne accès à l'ensemble de nos contenus sans publicité, mais aussi à des options spécifiques comme le mode incognito, le multi-news, le flux RSS complet, etc. Plusieurs nouveautés seront ajoutées, comme l'accès HTTPS à l'ensemble du site, les newsletters réservées aux abonnés (actuellement en phase de test) et la possibilité de voir les contenus composés de plusieurs pages dans une page unique, comme au sein du mode Incognito.

Si vous ne voulez pas des options Premium et que vous ne lisez que quelques contenus par an, la consommation à la carte sera ainsi plus adaptée. Si vous voulez vous abonner à tarif réduit, vous aurez la possibilité de le faire à travers nos promotions ponctuelles comme celle organisée à l'occasion des soldes. Vous pourrez aussi décider de passer par la plateforme La Presse Libre qui proposera notre offre Premium à tarif plus attractif, dans le cadre d'un abonnement conjoint à différents sites de presse.

Des réductions selon votre engagement et votre ancienneté

Il y a un autre élément que nous voulions simplifier et renforcer : les réductions accordées. Actuellement, nous proposons trois tarifs : mensuel, annuel ou bisannuel. Plus vous vous engagez, moins l'abonnement est cher. Un principe qui continuera, mais sera géré sous la forme d'un tarif mensuel unique et de mois offerts :

  • Abonnement 1 an : 2 mois offerts
  • Abonnement 2 ans : 6 mois offerts

Nous avons également décidé de remercier nos lecteurs les plus fidèles et de leur attribuer une réduction spécifique plus importante. Ainsi, chaque période de 12 mois d'abonnement (consécutifs ou non) facturée vous donnera droit à 5% de réduction au sein du site, qu'il s'agisse d'abonnements Next INpact ou de goodies que nous proposons (t-shirts ou autres).

Au maximum, cette réduction d'ancienneté pourra être de 20 %. Les abonnés qui indiquent leur statut sur le site verront ainsi un badge supplémentaire apparaître, indiquant le niveau de leur ancienneté : 12, 24, 36 ou 48+. Ceux qui veulent ne pas l'indiquer pourront bien entendu cacher leur statut à travers les options du site.

Un nouveau tarif, plus ou moins cher selon les cas

Pour ajuster nos offres à cette nouvelle organisation, nous avons décidé de revoir notre tarif mensuel TTC à la hausse pour la première fois depuis la création de nos offres d'abonnement. De 3,5 euros au lancement en 2009, il passera ainsi à 4 euros par mois pour les nouveaux abonnés, contre 3,24 euros par mois pour ceux qui le sont depuis au moins 4 ans grâce à leur bonus d'ancienneté. Ceux qui s'abonnent pour un an pourront le faire pour 40 euros au maximum et 32 euros au minimum, etc.

Un tarif plus élevé pour certains, mais les plus fidèles verront le prix baisser chaque année et devenir plus accessible qu'actuellement. Nous avons ainsi cherché à privilégier ceux qui s'engagent auprès de nous sur la durée plutôt que d'appliquer une réduction uniforme. Là encore, ceux qui préfèrent pourront attendre de profiter d'une promotion ou opter pour La Presse Libre lorsque le site sera accessible à tous. Votre niveau d'ancienneté sera affiché sous peu au sein de votre compte utilisateur.

Si la fin des offres de soutien et d'abonnement simple est d'ores et déjà actif, la nouvelle tarification ne sera mise en place qu'en novembre à l'activation des nouvelles offres. Bien entendu, les abonnés mensuels ainsi que ceux déjà engagés ne verront pas leur tarif modifié avant la fin de leur engagement ou à l'occasion d'un changement d'offre. Vous pouvez donc profiter des tarifs actuels si vous les jugez préférables.

Comme toujours, nous sommes à votre écoute pour ce qui est de discuter de ces changements à venir. Tous ceux qui ont une question technique ou un problème peuvent en référer directement à l'équipe via notre formulaire dédié.

Publiée le 04/08/2015 à 10:35
L’équipe de Next INpact

L’ensemble de la rédaction et de l’équipe de Next INpact, à votre service.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...