Pourquoi PC INpact opte pour du contenu en priorité réservé à ses abonnés

Pendant 1 mois 160
image dediée
Annonces
Par
le vendredi 26 juillet 2013 à 11:30

Depuis le début de l'année, nous avons décidé de reconsidérer notre modèle économique afin de nous rendre plus indépendants de nos revenus publicitaires, et des nouvelles pratiques du secteur, comme nous l'avions évoqué à l'occasion de nos 10 ans. Après une refonte de notre offre d'abonnement, nous avons décidé de réserver certains contenus à nos abonnés, pour une durée d'un mois.

Comme nous l'avons déjà maintes fois évoqué, PC INpact est un site qui se veut indépendant. Nous ne dépendons en effet d'aucune société tierce, le capital étant détenu à 75 % par notre gérant, Christophe Neau aka Teuf. Le reste est majoritairement dans les mains d'employés qui font partie de l'équipe ou qui l'ont un jour été. Depuis notre création, en tant qu'INpact Hardware, nous avons été motivés par trois choses. La première concerne la libre circulation de notre information, comme l'indique notre slogan : « Si tu ne sais pas, demande, si tu sais : partage ! ».

INpact Hardware
10 ans d'aventure...

PC INpact : un site d'information gratuit, basé sur le partage et la communauté

Nous avons aussi toujours souhaité maintenir un accès gratuit au site, tout en proposant une expérience qui peut être fortement personnalisée dans un souci de respect de nos lecteurs. Nous avons donc toujours proposé de nombreuses options afin d'adapter le site à vos besoins, mais aussi d'activer ou de désactiver certains formats publicitaires.

Lorsque nous avons rencontré d'importants soucis financiers en 2008, mettant en péril la survie du site, nous avons mis en place nos abonnements Premium. Une manière pour nos lecteurs les plus fidèles de nous soutenir autrement, qui nous a permis de passer ce cap difficile et de rebondir. La contrepartie était alors simple : plus de publicité et des fonctionnalités supplémentaires. Pendant plusieurs années, nous avons stabilisé notre volume d'abonnés Premium autour du millier, alors que pour remplacer la publicité (300 000 € par an environ), il en faut un peu plus de 10 000. Pour financer entièrement le site, il en faut le double. 

Ce modèle s'est néanmoins avéré suffisant pendant près de trois ans, et nous avons réussi à assurer la rentabilité du site, tout en remboursant peu à peu nos dettes héritées de notre période noire, qui sont encore en partie présentes. Mais ces derniers mois, malgré une amélioration de nos revenus annexes malgré la baisse continue de notre comparateur de prix, nous avons du faire face à un autre phénomène : la montée en charge de nouveaux formats publicitaires.

L'évolution de la publicité, et de notre modèle économique

Il nous arrive ainsi de plus en plus de refuser des campagnes diverses : opérations spéciales, partenariats et contenus sponsorisés prenant diverses formes ou encore l'arrivée des « natives ads ». Tant de solutions proposées par les annonceurs contre une forte rémunération, mais qui nous semblent mettre en cause l'intégrité du contenu de PC INpact. Elles ont aussi l'avantage, pour certaines, de permettre de contourner la problématique d'Adblock puisqu'elles sont intégrées directement au contenu.

PC INpact Sponsorisé
Ce que l'on cherche à éviter

Nous avons assez largement débattu de la question avec nos lecteurs, que ce soit dans les commentaires de nos actualités, via le forum, des échanges plus directs ou même des formulaires envoyés à nos abonnés / ex-abonnés afin de savoir ce qu'ils attendent de PC INpact. Il y a quelques semaines, nous avons réuni l'ensemble de l'équipe afin d'évoquer ces nouvelles problématiques et de trouver des solutions, qui pouvaient aller du licenciement de certains de nos journalistes au changement de nos offres et des options que nous proposons à nos abonnés. 

Il a donc été décidé de revoir tout d'abord nos formules et notre façon de mettre en avant les abonnements. Un tarif plus accessible a été mis en place ainsi qu'une grille plus souple et des opérations promotionnelles. Un compteur a fait son apparition en haut de chaque page, ainsi qu'un bloc sous les actualités. Nous avons aussi annoncé quelques nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de supprimer l'ensemble des trackers du site pour les abonnés et les Premium. L'opération a été un succès et nous approchons désormais des 10 % de notre objectif de 25 000 abonnés, en un peu moins de trois mois. 

Un travail de fond sur le rédactionnel : un point vital, qui n'est pas sans conséquence

Pour autant, cela n'est pas suffisant et nous en avons bien conscience. La seconde étape a donc été un travail à plus long cours, qui concerne la partie rédactionnelle. Si l'équipe s'est agrandie l'année dernière, avec l'arrivée  à temps plein de Xavier et de Kévin accompagnée par celle de Thomas au sein de l'équipe de développement, c'était aussi pour nous laisser l'occasion de traiter l'information du milieu informatique autrement. Les changements sont en effet importants dans le secteur avec la montée de nouvelles problématiques comme celle du financement participatif, de la consommation collaborative, et plus globalement de l'impact que le numérique peut avoir dans notre quotidien que ce soit au travers de lois ou d'usages. PC INpact est désormais assez loin de ne s'occuper que des dernières références d'alimentations annoncées par voie de communiqué de presse.

Nous avons donc décidé de nous détacher un peu d'une partie de l'actualité « chaude » qui se traite en masse afin de générer de la page vue, et qui est sans doute plus futile que ce à quoi nos journalistes et nos lecteurs aspirent au quotidien. L'objectif : traiter moins de contenu, mais le faire encore mieux. Problème : comment prendre du temps pour rédiger un dossier de plusieurs pages, organiser des déplacements, des interviews, compiler les informations de différentes sources alors que notre modèle dépend de la publicité, et donc des pages vues qui sont générées chaque jour sur le site ?

Titre Presse Tumblr
Source : À juste titre

La rémunération par la seule audience favorise avant tout le buzz, et la quantité

Ce n'est tout simplement pas possible. L'équation est en effet assez simple à comprendre. Considérant un site qui génère 2 à 3 euros de revenu par milliers de pages affichées (en tenant compte d'Adblock, etc). Quelle audience faudra-t-il pour compenser une semaine du travail d'un journaliste rémunéré 1500 euros net par mois (soit 600 euros environ, cotisations comprises), le temps passé pour la correction et la mise en page (rajoutez quelques heures de travail) ainsi que les frais éventuels de déplacement ? Même si l'on estime un tel coût direct (sans parler de l'hébergement, de l'administratif, etc.) à 800 euros environ, il faudrait donc 300 à 400 000 pages vues pour arriver à la simple rentabilité. 

Avec une moyenne à 10 000 vues par page pour un bon dossier sur PC INpact, il faudrait donc découper celui-ci en 30 ou 40 pages, pour assurer un chiffre d'affaires suffisant pour nous permettre de tenir le coup. Impensable. Autre solution : réduire le temps de travail sur le dossier. Il faudrait alors réussir à boucler un dossier complet en un jour ou deux,  ou le faire traiter par une batterie de stagiaires. L'information produite ne serait alors plus du tout la même.

Notre solution a donc été simple : ne plus dépendre de l'audience pour de telles publications. Faire le pari du financement par les lecteurs, tout en tentant de préserver au maximum nos idéaux que sont l'accès gratuit au site, ainsi que l'accès libre à l'information que nous produisons. Ce changement n'est pas anodin, car il faut bien avoir en tête une chose assez simple pour ce qui concerne l'information en ligne : lorsqu'elle est gratuite et financée par la publicité, la question pour ceux qui la produisent est de savoir comment attirer un maximum de lecteurs qui verront la publicité.

Lorsque c'est un modèle par abonnement qui est en place, la question devient : quelle information produire afin de contenter un maximum d'abonnés qui feront le choix de me soutenir. De la recherche du buzz à celle de la qualité, les choix et les résultats ne seront donc pas forcément les mêmes, tant du côté des rédactions que des lecteurs.

Du contenu réservé aux abonnés pendant un mois, qui peut être partagé

Dès le 1er août, certains articles de fond seront donc réservés à nos abonnés et membres Premium, pour l'instant pour une durée d'un mois. Dès ce délai passé, n'importe quel lecteur de PC INpact, connecté ou non, pourra  y avoir accès. Un choix qui nous semble plutôt équilibré, mais qui nous a aussi été largement proposé par nos lecteurs dans nos différents échanges, que ce soit via les commentaires ou dans les 700 réponses reçues par nos abonnés concernant les évolutions qu'ils souhaitent pour notre traitement rédactionnel.

Dans un premier temps, cela concernera quasi exclusivement nos dossiers, notamment certains déjà publiés comme notre bilan sur les NAS, qui sera bientôt complété par plusieurs interviews d'acteurs du secteur, ainsi que notre analyse du Crowdfunding dans le milieu du jeu vidéo et de ses interviews complètes.

Contenu abonné PC INpact

D'autres contenus de ce type sont en cours de préparation et seront désormais publiés de manière récurrente. Pour autant, la majorité des publications de PC INpact restera en accès libre, notamment les actualités que nous mettons chaque jour en ligne et auxquelles nous apporterons toujours la même rigueur.

Dans le cas des dossiers, la première page qui subira un traitement rédactionnel spécifique sera librement accessible. Les autres seront réservées aux abonnés et mèneront sur la page d'abonnement le reste du temps. Dans le cas des actualités, les rédacteurs auront le choix et pourront déterminer quelle partie reste librement accessible, et laquelle reste réservée aux abonnés. 

Contenu abonné PC INpact

Comme nous croyons beaucoup en l'économie du partage, il vous sera d'ailleurs possible d'offrir chacun de nos contenus à vos amis, via un bouton spécifique. Il recevra ainsi un lien lui permettant d'y accéder de manière complète et gratuite, avec quelques limitations pour éviter d'éventuels abus (25 pages avant désactivation du lien).

Pour rappel, nous proposont différentes offres et formes d'accès :

  • 0,99 € pour 48h d'abonnement simple
  • 2,5 € ou 3,5 € par mois pour un abonnement simple ou Premium
  • 25 € ou 35 € pour un an d'abonnement simple ou Premium
  • 45 € ou 60 € pour 2 ansd'abonnement simple ou Premium

Une recherche d'équilibre pour nous permettre de continuer à vous informer, mieux

Avec ce modèle hybride, nous tentons de trouver un bon équilibre entre accès gratuit, financé par la publicité, et accès payant permettant aux lecteurs de nous soutenir autrement tout en ayant l'occasion de vous fournir des dossiers traités avec plus de recul et de profondeur, de faire intervenir des spécialistes de certaines problématiques de manière plus importante et de continuer à développer l'équipe et le site, qui se prépare à passer à sa sixième version majeure.

Contenu abonné PC INpact 
Vous pourrez offrir un contenu abonné à vos amis

Une manière de favoriser un rythme et un format d'information différent, toujours plus à l'écoute et au service de notre communauté, qui sera accompagné d'autres surprises, d'évènements et de partenariats à venir... dont nous vous parlerons très bientôt ;)

Comme toujours, nous sommes à votre écoute et ce délai d'une semaine nous permettra de mettre à profit les échanges que nous pourrons avoir dans les commentaires ou ailleurs.

Merci encore à toutes et tous pour votre soutien, quelle que soit sa forme.


chargement
Chargement des commentaires...