Next INpact : déjà 6 ans d'abonnement Premium et près de 6 000 abonnés

Jamais 6 sans 7
Next INpact : déjà 6 ans d'abonnement Premium et près de 6 000 abonnés
Crédits : efesan/iStock

Une nouvelle année vient de s'écouler pour notre offre d'abonnement. Alors que nous allons revoir certains détails ce lundi, nous avons décidé de faire un petit point à l'occasion de ce sixième anniversaire.

Ce week-end, cela fera six ans que nous proposons une offre d'abonnement payant à nos lecteurs. C'est en effet à la moitié de la vie de notre société (qui vient de fêter ses 12 ans) que nous avons décidé d'opter pour un modèle économique mixte, qui laisse le choix à chacun : un accès « gratuit » avec de la publicité, ou un abonnement permettant de s'en débarrasser.

Le Premium : deux tournants historiques

Nécessaire pour notre survie à l'époque, ce choix paraissait insensé. En 2009, rares étaient ainsi les sites qui osaient demander à leurs lecteurs de sortir leur carte bancaire, encore plus sur un secteur spécifique comme le nôtre. Arrêt sur images et Mediapart venaient de se lancer, et certains nous prenaient pour des fous.

Mais cela a fonctionné, notre société a été sauvée. Et depuis, ce modèle s'est imposé comme l'un des piliers de notre indépendance, que nous avons décidé de renforcer. Face à un marché publicitaire qui privilégie les faibles revenus, le mélange des genres, les formats intrusifs et autres trackers, nous avons décidé de limiter nos espaces et nos campagnes.

Nous avons préféré développer d'autres modes de financements, dont les abonnements. Un pari risqué, qui nous a coûté l'année de sa mise en place. Mais le choix a depuis été payant, et nous sommes à nouveau rentables. Cela sera aussi le cas en 2015, comme chaque année depuis notre création (à deux exceptions près), et ce sans aide de l'État, de manière totalement auto-financée, et sans actionnaire millionnaire à notre capital (détenu à 76 % par notre seul gérant, Christophe Neau).

Next INpact Evolution du CA 2015

L'abonnement et le détachement de l'audience : un confort

Les abonnements représentent encore une part minoritaire de nos revenus, mais ils continuent de grimper. De quoi nous permettre de ne pas avoir l'audience comme préoccupation principale, mais plutôt le plaisir de nos abonnés à nous rendre visite et à nous lire, ainsi que l'évolution de nos services.

Nous avons ainsi pu faire le choix de changer de nom lorsque nous l'avons jugé necessaire et de passer du temps sur notre v6, quitte à chambouler quelques habitudes. Mais nous avons également investi dans des projets comme La Presse Libre, pour aider nos confrères de la presse en ligne payante à fédérer leur offre sans compter sur les GAFA, pour renforcer notre équipe et pour financer de nouveaux contenus. Nous en reparlerons d'ailleurs très bientôt.

Aujourd'hui, vous êtes près de 6 000 à nous soutenir financièrement. Un niveau déjà difficile à atteindre pour un acteur indépendant et non généraliste de notre taille. Si c'est encore faible par rapport aux 100 000 visiteurs uniques qui nous rendent visite chaque jour, la tendance est toujours à la hausse, poussée par la publication de nos contenus réservés un temps aux abonnés (jusqu'à 1 mois), qui représentent environ 10 % de nos publications.

Mais même après six ans d'offre d'abonnement, même après deux ans à proposer des contenus en priorité à nos abonnés, nous continuons d'apprendre et comprendre : comment améliorer le site, comment mieux répondre à vos demandes, à vos besoins et à quels formats et contenus nous pouvons vous proposer.

Abonnements Next INpact 2013 - 2015

Le nouveau visage de la presse en ligne

Un équilibre difficile à trouver et à maintenir, aux composantes multiples. Car sans notre communauté de fidèles, nous n'aurions pas pu avoir l'audace de lancer une offre payante il y a six ans, puis de sauter le pas des articles en accès abonné il y a deux ans. Une tendance qui touche désormais un nombre croissant d'acteurs.

Et si les médias se concentrent de plus en plus à différents niveaux, d'autres se créent notamment sur cette base afin d'assurer leur indépendance et financer un traitement de l'information sur le fond. C'est le cas de sites comme Brief.meGamekult PremiumLe quatre heures, L'imprévu ou encore Les Jours qui se lancera avant la fin de l'année. 

Nous échangeons parfois avec certains, pour leur faire partager notre expérience ou bénéficier de la leur. C'est en partie le sens de notre engagement au SPIIL depuis 2 ans.

De l'importance de la conjonction des forces

Mais sans notre équipe technique et notre graphiste de combat, nous n'aurions pas pu mettre en place des options comme le support du HTTPS, le mode incognito, le flux RSS complet ou l'absence totale de trackers, que nous sommes parmi les seuls à proposer. De quoi nous permettre de respecter nos engagements en termes de publicité et de respect des données de nos utilisateurs. Un point vital selon nous pour une offre payante.

Et surtout, sans le travail de notre équipe de journalistes, nous ne pourrions pas réussir à attirer chaque jour des lecteurs qui ne sont pas à la recherche de listes, de GIF et autres vidéos de chats, mais bien d'analyses sur des lois aussi importantes pour notre vie numérique que celle sur le renseignement (souvent en accès libre), la future loi Lemaire ou même la précédente loi Macron. Nous ne pourrions pas assurer un suivi aussi fin de la mise en place de l'Open Data ou de ce qui se passe dans le monde des télécoms, des derniers rebondissements européens du plan THD au lobbying d'Orange dans les collectivités locales, en passant par les pratiques commerciales des différents opérateurs.

Nous ne pourrions pas non plus nous rendre sur différents salons, ou passer des heures et parfois des journées à décortiquer des services, des applications, des technologies ou même des découvertes scientifiques afin de vous en faire part de manière simple, vérifiée et approfondie. Et ce, sans avoir à se demander ce qu'en pensera tel ou tel annonceur, ou comment l'associer à une publication ou une autre.

Une nouvelle offre et des évolutions à venir

Nous espérons ainsi que nos efforts vous convaincront de nous soutenir dans ces actions et de faire vivre la quinzaine de personnes qui travaillent chaque jour à faire de Next INpact ce qu'il est aujourd'hui. Dès ce lundi, notre nouvelle offre d'abonnement entrera en vigueur. L'occasion pour nous de revoir nos tarifs, mais surtout d'introduire une réduction à l'ancienneté pour ceux qui nous soutiennent depuis plusieurs années (voir ici pour les détails). 

Elle va progressivement continuer son évolution, jusqu'à l'intégration de La Presse Libre et de l'achat à l'unité pour nos articles d'ici quelques mois. D'autres surprises vous attendent, et seront annoncées dans les semaines qui viennent. Comme toujours, nous sommes à votre écoute. Vous pouvez donc nous faire part de vos idées et de vos envies au sein de nos commentaires. En espérant que cela nous permettra de fêter les 7 000 abonnés pour les sept ans de notre offre !

Quoi qu'il en soit, bon anniversaire à nos abonnés, et merci à tous pour votre soutien, quelle qu'en soit la forme.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !