INpact MediaGroup met son savoir-faire technique au service des autres éditeurs de presse

INdépendants, ensemble 62
En bref
image dediée
Annonces
L’équipe de Next INpact

Après plus de 10 ans à faire évoluer notre site et nos outils, nous avons décidé de mettre notre équipe technique au service d'autres médias. L'objectif est de travailler ensemble à des solutions plus efficaces, profitables à tous.

Dès sa création, Next INpact a misé sur un fonctionnement assez particulier au niveau de son infrastructure technique. En effet, la majorité des outils utilisés par la rédaction sont développés en interne par une équipe dédiée.

L'indépendance passe aussi par les solutions techniques

Plutôt que d'utiliser des solutions clef en main qui multiplient les dépendances et parfois les sources de tracking pour les lecteurs, nous préférons les créer afin qu'elles soient proches de nos besoins, flexibles et respectent nos engagements. Cela est aussi bien le cas du site, que le CMS de l'équipe ou la gestion des comptes et des abonnements. 

Mais cela a un coût. Depuis 2003, nous sommes progressivement passés d'un à trois développeurs à temps plein, en plus de notre graphiste. Et ce, pour une équipe qui compte une dizaine de journalistes. 

À travers le temps, nous avons financé cette activité à travers nos sites tiers, qui sont développés par cette même équipe. Cela nous permettait de faire constamment évoluer le site tout en vous proposant des services complémentaires. C'est aussi ce qui nous a permis de créer notre plateforme d'abonnement La Presse Libre sans aucun financement extérieur.

La Presse Libre : un déclencheur

La genèse de ce projet date déjà de plusieurs années. Nous faisions alors un constat : la presse manque de solutions techniques, ce qui la condamne à dépendre des GAFA. Même les grands groupes montrent qu'ils ont une imagination limitée sur ce terrain, d'autant qu'ils se focalisent souvent sur l'innovation publicitaire ou à leur seul profit.

Les éditeurs indépendants, eux, bataillent le plus souvent pour faire vivre leur média et n'ont pas toujours le loisir ou le savoir-faire pour gérer les problématiques techniques. Ils dépendent donc de l'écosystème tel qu'il se développe, sans avoir les moyens d'agir. C'est un souci qui nous a rapidement sauté aux yeux lors de nos échanges au sein du Syndicat de la Presse Indépendante d'Information en Ligne (SPIIL).

Nous avons donc décidé d'utiliser LPL comme un test : est-il possible de fédérer différents éditeurs de presse autour d'un outil commun et de travailler ensemble à des solutions qui bénéficient à tous ? Et contre toute attente, nous y sommes arrivés. Même si nous ne pouvons pas aborder tout ce qui est prévu pour les mois à venir, nous avons assez facilement convaincu de nombreux acteurs, notre vision étant même largement partagée.

Notre nouveau modèle économique : l'accélérateur

Il nous a donc semblé qu'il était temps d'aller plus loin. Le secteur de la presse en ligne est en plein chamboulement et en pleine ébullition. Nouveaux modèles, nouveaux acteurs, niveau de concentration inédit, main-mise des GAFA, on ne pouvait laisser les choses en l'état. Nous sautons donc le pas à l'occasion de la mise en place de notre nouveau modèle économique.

Désormais, nous aurons donc deux objectifs : faire croître notre équipe technique, et surtout la mettre au service d'outils dédiés à la presse qui ne bénéficient pas qu'à notre rédaction, mais le plus possible à des éditeurs qui en ont besoin et à l'ensemble du secteur. 

Pour cela, nous allons réduire notre activité sur les services tiers de Next INpact et commencer à travailler sur des projets spécifiques tels que La Presse Libre. Nous avons aussi commencé à imaginer un dispositif permettant de cumuler abonnements et dons au sein d'un même paiement avec notre partenaire Payzen, et contacté des confrères pour les aider à avancer efficacement sur l'évolution de leur modèle économique ou de leurs solutions techniques.

C'est une structure indépendante de Next INpact qui prendra en charge ces projets, Unit-Sense. Celle-ci est, comme Next INpact, entièrement indépendante. Elle compte seulement deux actionnaires : Christophe Neau, notre fondateur et gérant, ainsi que Pierre-Alain David, notre directeur technique. 

Tout éditeur de presse qui souhaite bénéficier de nos services ou évoquer ses projets peut le faire à l'adresse suivante :

contact@unit-sense.com

chargement
Chargement des commentaires...