Il y a 7 ans, Next INpact lançait son offre payante. Ce n'était que le début d'une aventure

La suite va vous étonner 74
image dediée
Annonces

Sept ans après la mise en place de l'offre Premium de ce qui était alors PC INpact, tout a changé. L'occasion pour nous de faire le point sur nos évolutions, passées et à venir... et sur le soutien de nos lecteurs, essentiel à notre projet.

C'est le 7 novembre 2009 que nous lancions notre offre d'abonnement « Premium » payante. Une question de survie pour nous à l'époque, et l'amorce d'un changement plus radical que nous l'aurions pensé. 

INformation

Car en sept ans, de nombreuses choses ont changé. Ce qui n'était au tout début qu'un site de quelques amis passionnés de matériel informatique, a depuis pour ambition de concourir parmi les références de l'information dans le domaine des nouvelles technologies, sous tous ses aspects : de la sécurité aux questions juridiques, en passant par l'analyse d'éléments plus techniques ou les dernières expériences dans le domaine spatial.

Ce statut, nous avons décidé de le poursuivre sans compromis. C'est en partie ce qui complexifie notre tâche au quotidien. Next INpact est en effet un média indépendant, auto-financé, qui fait vivre une équipe de près de 15 personnes depuis maintenant 15 ans.

Une position qui n'est pas toujours simple, alors que différents sites autour de nous ne cessent de se concentrer, se racheter, réduire leurs équipes ou même fermer parfois.

INtransigeance

Notre rédaction est constituée de journalistes, reconnus comme tels. Nous ne nous jetons pas sur la dernière tendance SEO, ou l'élément qui peut faire du clic, même facile à écrire et très rentable (voir notre fameuse expérience un 1er avril). L'audience n'est pas notre guide. Nous lui avons préféré, voilà de nombreuses années, la satisfaction de notre communauté, de nos lecteurs, de nos abonnés.

Ces personnes attendent de nous une information de qualité, un service et surtout pas une pêche au chalut de sujets faciles sur l'autel de Saint Google ou du Dieu Facebook.

Même si nous avons fait en 2013 le choix des contenus Premium - réservés d'abord aux abonnés, puis ouverts à tous après un mois - nous avons systématiquement ouvert sans attendre les vannes au fil des sujets. Deux exemples récents : les primaires et la présidentielle, ou encore l'analyse du fameux fichier TES, dévoilé à l'occasion du pont de la Toussaint. 

Membre du SPIIL depuis quelques années, le site est désormais reconnu d'Intérêt Public et Général (39Bis A) par la CPPAP. Un statut qui nous permet d'accepter des dons de nos lecteurs de manière défiscalisée. En complément de vos abonnements et de votre présence au quotidien, c'est aussi cela qui nous fait vivre, et assure la pérennité financière de notre projet.

Nous refusons (mais analysons) la dérive publicitaire et imposons des critères stricts aux annonceurs sur ce point. Nous ne pratiquons pas les contenus sponsorisés et ne demandons pas plus d'aides financières à l'État qu'à Google. Bref, nous aimons nous mettre des bâtons dans les roues, mais c'est sûrement le prix à payer pour faire perdurer notre philosophie, notre singularité.

INnovation

Un tel chantier oblige constamment à la remise en question, à l'adaptation, à l'innovation et à la prise de risque. C'est aussi à travers ces valeurs que nous avons décidé de nous lancer dans un projet fou voilà près de 4 ans : La Presse Libre. Aujourd'hui, ce service compte plusieurs sites partenaires et 2 300 abonnés.

Récemment, notre compteur d'abonnés a frôlé les 7 000. Un an plus tôt, vous étiez 1 000 de moins. Nous espérons vous retrouver encore plus nombreux l'année prochaine. Pour cela, nous allons bien entendu continuer de renforcer notre offre et nos services.

Un exemple ? Comme évoqué ce matin, nous préparons une offre de parrainage. Lancée l'année prochaine, elle améliorera notre outil de partage des contenus réservés aux abonnés et une gestion de l'abonnement simplifiée. Ce projet passe par une refonte complète du code de notre gestionnaire d'abonnement, en cours de finalisation. Ensuite, nous pourrons évidemment rajouter des fonctionnalités.

D'autres surprises sont en préparation, comme l'arrivée de la v6.1 sur laquelle nous travaillons encore avec acharnement. D'ici peu, vous aurez aussi accès... à une boutique, histoire de répondre à une demande croissante, l'accès à nos goodies de manière plus simple, hors de l'abonnement. Une occasion de vous proposer des éditions spéciales, de nouveaux produits, comme les très attendus mugs.

Rassurez-vous néanmoins, il n'est pas ici question de faire reposer notre équilibre financier sur cet outil, bientôt ouvert pour une première phase de test, mais de répondre à l'attente de plusieurs lecteurs. 

INdépendance

D'autres projets sont en maturation, mais nous ne pourrons pas vous en dire plus avant quelques semaines et mois... ici ou dans notre newsletter réservée aux abonnés. Une chose est sûre : cela fait 15 ans que Next INpact existe, avec ses hauts et ses bas, mais une constante, votre soutien. 

Sans lui, personne ne pourrait décortiquer le fichier TES un lundi de pont, passer des heures dans les FIS de SFR, à étudier des crypto-monnaies étranges, le réalité de la dernière faille de sécurité ou le programme des candidats aux élections. Ainsi, n'hésitez pas à garder la publicité affichée, à vous abonner, à vous inscrire à nos newsletters ou même à effectuer un simple don de quelques euros (en fin d'année fiscale, cela peut parfois être utile ;).

L'année qui arrive va être forte en annonces, en rebondissements et en besoin d'analyse. Nous serons là pour vous informer. Espérons que vous serez encore plus nombreux à nous lire et soutenir dans notre démarche.

Publiée le 07/11/2016 à 18:00
L’équipe de Next INpact

L’ensemble de la rédaction et de l’équipe de Next INpact, à votre service.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...