Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Appareils électroniques dans les avions : vers un assouplissement en Europe

Question de bon sens

Interdits au décollage et à l'atterrissage pour des raisons parfois douteuses, les appareils électroniques (téléphones, etc.) pourraient bientôt profiter d'un assouplissement en Europe, à l'instar des États-Unis. L'EASA, l'agence européenne de la sécurité aérienne, a ainsi confirmé ce qu'elle avait déjà annoncé le mois dernier, à savoir que les appareils pourront être allumés en tout temps, mais en mode avion toutefois.

avion

 

Ceux qui prennent régulièrement l'avion connaissent la procédure et font parfois face à des membres du personnel très tatillon. Lors de la phase de décollage notamment, certains n'hésitent en effet pas à demander aux voyageurs d'éteindre totalement leur ordinateur portable, leur téléphone, leur tablette tactile, leur console portable, voire leur baladeur numérique et leur liseuse. D'autres se contentent de demander de passer les appareils en mode avion.

Éteindre son appareil sera désormais inutile

L'EASA vient toutefois d'annoncer une mise à jour de son guide de sécurité propre aux appareils électroniques : ces derniers pourront ainsi rester allumés du début à la fin, mais en mode avion. Bien entendu, comme c'est déjà le cas dans certains avions équipés, il sera toujours possible de sortir son appareil du mode avion afin de se connecter au réseau, mais uniquement lors de la phase de vol. Ces nouvelles indications devraient être publiées au début de l'année prochaine.

 

Cet assouplissement au sujet des appareils électroniques en tous genres se passera en deux étapes. La première concerne tout simplement l'autorisation de leur mise en tension quelles que soient les phases du vol, y compris le décollage et l'atterrissage. C'est celle que nous venons de décrire. La seconde porte ensuite sur la transmission des données, qu'il s'agisse de la voix ou de l'accès à internet.

 

De nombreuses compagnies proposent depuis un moment de téléphoner ou de surfer dans les avions. Air France et KLM proposent même depuis peu du Wi-Fi via satellite. Mais si en Asie et en Amérique, les autorisations en ce sens sont anciennes, pour les vols au-dessus de l'Union européenne, les règles sont encore très strictes, surtout à basse altitude.

 

La nouvelle ambition de Bruxelles est toutefois de permettre aux voyageurs d'utiliser un maximum de réseaux sans fil sans pour autant réduire la sécurité lors des vols. L'EASA doit ainsi publier lors des prochains mois une mise à jour de son guide en ce sens. Si pour le moment, les détails manquent à ce sujet, nous pourrions aussi nous attendre à un assouplissement sur ce point.

La 3G et la 4G aussi

Rappelons tout de même que le 14 novembre dernier, la Commission européenne a déjà autorisé les compagnies à proposer de la 3G et de la 4G à bord à partir d'une altitude de 3000 mètres, ceci au-dessus du territoire européen. Auparavant, seule la 2G était autorisée (depuis 2008). Bien entendu, ces réseaux mobiles ne peuvent fonctionner en vol que si les avions sont préalablement équipés, ce qui représente encore une très faible minorité des appareils en Europe.

 

Il est aussi important de préciser que chaque compagnie applique les règles qui lui sont propres. Si l'une d'entre elles souhaite interdire les appareils électroniques du début à la fin du vol, c'est son droit. Elle peut aussi limiter les usages, par exemple, interdire de parler à certaines heures afin de ne pas perturber les autres voyageurs, voire interdire tout simplement tous les bruits, limitant l'usage des appareils à la consultation de données et aux messages textes. Tout ceci appartient à la compagnie de préciser ses propres règles à ses clients.

29 commentaires
Avatar de Soltek INpactien
Avatar de SoltekSoltek- 10/12/13 à 16:02:32

Il est temps... Toujours dépité de voir l'hôtesse me demander d'éteindre ma tablet (en mode avion, qui n'est pas autorisé dans... un avion au décollage !) ou mieux mon lecteur Mp3 SanDisk rooté avec des jeux genre casse brique etc... Le truc n'émet aucune onde !

Mais bon elle fait son taff donc je m'exécute, puis c'est pas comme si ça durait 3h le décollage/atterrissage ça va je sors un bouquin...

Édité par Soltek le 10/12/2013 à 16:04
Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 10/12/13 à 16:09:26

Pour l'accès internet depuis les avions en vol, ça risque de coûter un bras quand ça sera mis en place... Tout ce qui est embarqué en aviation, c'est du poids à trimballer en l'air, et donc un coût.

J'attends de voir les tarifs... Par contre, pour les appareils n'émettant aucune onde, ça simplifie la réglementation qu'on autorise à les utiliser en permanence. Reste à savoir si c'est pertinent en termes de sécurité et là, j'avoue que je n'ai pas d'éléments sur ce point précis...

Avatar de NonMais INpactien
Avatar de NonMaisNonMais- 10/12/13 à 16:09:41

Apparemment c'est juste une histoire de parasites sur la liaison avec la tour de contrôle. Donc suffirait qu'ils blindent un peu le truc à ce niveau et ce serait bon...
EDIT: j'avais lu un article paru suite à l'interview d'anciens pilotes/hôtesses de l'air. Ce n'est pas qu'on va prendre les commandes de l'avion, c'est vraiment pour qu'il n'y ait pas d'interférence/parasites lors des discussions avec la tour de contrôle (faudrait pas confondre la piste à prendre... qu'est-ce que tu as dit la ...BOOM :transpi: )

Édité par NonMais le 10/12/2013 à 16:11
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 10/12/13 à 16:17:32

enfin :incline:

bon je prends l'avion 3x par dizaine d'année à tout casser, mais :bravo:

Avatar de Séphi INpactien
Avatar de SéphiSéphi- 10/12/13 à 16:22:51

NonMais a écrit :

Apparemment c'est juste une histoire de parasites sur la liaison avec la tour de contrôle. Donc suffirait qu'ils blindent un peu le truc à ce niveau et ce serait bon...
EDIT: j'avais lu un article paru suite à l'interview d'anciens pilotes/hôtesses de l'air. Ce n'est pas qu'on va prendre les commandes de l'avion, c'est vraiment pour qu'il n'y ait pas d'interférence/parasites lors des discussions avec la tour de contrôle (faudrait pas confondre la piste à prendre... qu'est-ce que tu as dit la ...BOOM :transpi: )

Ce ne sont absolument pas les mêmes fréquences donc je vois mal comment ça pourrait parasiter.
En revanche afin d'éviter que ton portable crache de la fréquence dans tous les sens à l'intérieur de ce qui peut se résumer à une cage de Faraday volante pour chercher du réseau me parrait moins déconnant à la base.

Avatar de sioowan INpactien
Avatar de sioowansioowan- 10/12/13 à 16:25:16

13 fois l'avion cette année et des images incroyables que je n'ai pu prendre durant les phases critique.

Au moins maintenant en cas d'accident on pourra tweeter et changer son statut FB :p

Avatar de NonMais INpactien
Avatar de NonMaisNonMais- 10/12/13 à 16:31:29

Séphi a écrit :

Ce ne sont absolument pas les mêmes fréquences donc je vois mal comment ça pourrait parasiter.
En revanche afin d'éviter que ton portable crache de la fréquence dans tous les sens à l'intérieur de ce qui peut se résumer à une cage de Faraday volante pour chercher du réseau me parrait moins déconnant à la base.

ouais enfin mes cours de physique sont loin mais bon par contre quand y a ma femme qui allume le feu à l'aide du truc pour faire l'étincelle pour enflamer le gaz, ça me fait des parasites sur la TV, quand la ventilation de mon insert se met en marche/s'arrête ça me fait des parasites sur la TV, quand y a un petit con en mobylette qui passe... (je sors mon fusil... heu désolé, je m'égare :transpi:), etc... etc..
Donc je veux bien imaginer que si tu as 200 lecteurs mp3/tablettes/autres appareils électroniques derrière toi que ça puisse faire quelques interférences/parasites dans ton micro/casque quand tu discutes le bout de gras avec les guignols qui bossent 10h/semaine dans leur tour, si jamais on n'a pas blindé un peu le bousin. Peut-être qu'ils ont fait des progrès à ce niveau et que maintenant ça peut supporter tous les petits champs électromagnétiques générés par tous les petits appareils en cabine...

Avatar de lanef300 INpactien
Avatar de lanef300lanef300- 10/12/13 à 16:34:00

NonMais a écrit :

Apparemment c'est juste une histoire de parasites sur la liaison avec la tour de contrôle. Donc suffirait qu'ils blindent un peu le truc à ce niveau et ce serait bon...
EDIT: j'avais lu un article paru suite à l'interview d'anciens pilotes/hôtesses de l'air. Ce n'est pas qu'on va prendre les commandes de l'avion, c'est vraiment pour qu'il n'y ait pas d'interférence/parasites lors des discussions avec la tour de contrôle (faudrait pas confondre la piste à prendre... qu'est-ce que tu as dit la ...BOOM :transpi: )

Y'a une bien meilleure raison à cela, et qui s'applique aussi à de l'aviation plus privée...S'assurer que le pax n'a pas un casque sur les oreilles (ou qu'il soit tellement à fond dans ce qu'il fait) et qu'il n'entende pas les ordres d'évacuation, bien évidemment pendant les phases critiques.

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 10/12/13 à 16:39:00

Commentaire_supprime a écrit :

Pour l'accès internet depuis les avions en vol, ça risque de coûter un bras quand ça sera mis en place... Tout ce qui est embarqué en aviation, c'est du poids à trimballer en l'air, et donc un coût.

J'attends de voir les tarifs... Par contre, pour les appareils n'émettant aucune onde, ça simplifie la réglementation qu'on autorise à les utiliser en permanence. Reste à savoir si c'est pertinent en termes de sécurité et là, j'avoue que je n'ai pas d'éléments sur ce point précis...

Ce n'est pas si cher : exemple, mais il y avait un article PCI en parlant, il me semble.

Dans l'absolu, tout appareil électronique peut émettre des ondes, même si les certifications font en sorte qu'elles soient assez faibles.

NonMais a écrit :

Apparemment c'est juste une histoire de parasites sur la liaison avec la tour de contrôle. Donc suffirait qu'ils blindent un peu le truc à ce niveau et ce serait bon...

Oui, mais un câble blindé entre l'avion en vol et la tour de contrôle, ce n'est pas très pratique.

Plus sérieusement, les ondes peuvent aussi perturber les autres équipements électroniques de l'avion s'ils ne sont pas bien protégés (blindés effectivement, principe de la cage de Faraday). A priori, les équipements récents sont mieux protégés contre les perturbations électromagnétiques.

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 10/12/13 à 17:18:26

En fait c'est surtout du principe de précaution. Maintenant que la flemme d'éteindre son tel au lieu de le mettre en mode avion (oui donc toujours pas d'update fb au décollage) est devenue plus importante que le risque de parasite, on peut assouplir les règles sans qu'on risque le procès d'une association de famille de victimes. :fumer:

Commentaire_supprime a écrit :

Pour l'accès internet depuis les avions en vol, ça risque de coûter un bras quand ça sera mis en place... Tout ce qui est embarqué en aviation, c'est du poids à trimballer en l'air, et donc un coût.
J'attends de voir les tarifs...

Ouai mais du coup si tu le vends tellement chers et que seule la classe premium a le moyen de se le payer, tu trimballe un gros système pour seulement une poignée de nantis...pas vraiment rentable non plus :transpi:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3