BlackBerry « est là pour rester » et n'est plus à vendre

Ils auraient dû embaucher Stéphane Plaza

L’actualité de BlackBerry est tourmentée depuis environ deux ans et la firme canadienne a vu sa valeur fondre comme neige au soleil. Son nouveau PDG, en place depuis à peine un mois, a réitéré récemment son engagement : le constructeur est là pour rester et va se focaliser sur ses racines, autrement dit le monde de l’entreprise.

blackberry z10

 

Le constructeur canadien est actuellement en pleine mutation tandis qu’il se retire progressivement du marché grand public. Il a récemment annoncé une décapitation dans le sommet de sa hiérarchie puisque les directeurs des opérations, marketing et financier ont été remplacés. La nouvelle équipe a pour mission de remettre BlackBerry sur les rails et le programme s’annonce plus que chargé.

 

Désormais, c’est John Chen qui a repris les rênes de la firme et il a déjà affirmé qu’il travaillerait en collaboration plus étroite avec les ingénieurs et les équipes marketing. Mais dans une lettre ouverte sur le site officiel, il en dit davantage sur ce qui attend BlackBerry pour le futur. Et le message est clair : « Notre panneau « à vendre » a été retiré et nous sommes ici pour rester ». Une mention indirecte de l’offre qui avait été mise sur la table par Fairfaix et qui a finalement été repoussée.

 

blackberry blackberry

 

Chen réaffirme un engagement déjà abordé plusieurs fois pour BlackBerry : l’entreprise sera de retour au cœur de la stratégie. Cela signifie que les smartphones vendus seront réorientés vers le monde professionnel et que la firme arrêtera de se battre contre Apple, la déferlante de mobiles Android ou encore Windows Phone, qui lui a d’ailleurs ravi la troisième place en parts de marché.

 

Pour autant, le monde grand public n’est pas totalement abandonné car BlackBerry va insister largement sur le terrain de la messagerie multiplateforme. Cela signifie que BlackBerry Messenger va continuer à évoluer et il aura fort à faire pour se battre contre les ténors du domaine que sont WhatsApp, Viber ou encore Line, utilisés par des centaines de millions de personnes.

 

Mais BlackBerry compte surtout appuyer sur son créneau porteur actuel : la gestion de parcs mobiles. Dans l’optique des solutions de type BYOD (Bring your own device), BlackBerry Enterprise Service 10 peut maintenant gérer les appareils Android et iOS et sa clientèle augmente. En outre, John Chen martèle à plusieurs reprises que la sécurité est au cœur des préoccupations de l’entreprise, un élément-clé en pleine période de crise sur la surveillance des réseaux par les agences de renseignement.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !