Achats en ligne : les 65 ans et plus s'y mettent, Amazon numéro un incontesté

Papy fait de la résistance

En augmentation constante, les cyberachats en France concernent désormais 32,7 millions d'internautes différents (au troisième trimestre), signant ainsi un nouveau record selon Médiamétrie et la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Et la croissance du nombre de cyberacheteurs n'est plus tirée uniquement par les jeunes, mais en partie par les 65 ans et plus désormais.

« Les internautes de plus de 65 ans se sont massivement mis à l’achat en ligne »

Depuis au moins deux ans maintenant, plusieurs statistiques montrent une très forte progression du nombre d'internautes âgés de plus de 65 ans. En 2011, nous annoncions ainsi que cette catégorie d'âge envahissait internet, avec plus d'un million d'internautes supplémentaires, sachant que les 50 ans et plus représentaient déjà à cette époque plus de 30 % des internautes. Cette année, les anciens se sont aussi mis massivement à la vidéo en ligne.

 

En janvier dernier, Médiamétrie et la Fevad avaient déjà remarqué une montée en puissance des 65 ans et plus en fin d'année 2012. « Les nouveaux acheteurs en ligne sont essentiellement les internautes âgés de 65 ans et plus, en progression de 32 % sur un an. » Mais les données pour le troisième trimestre 2013 sont encore plus marquées en faveur des internautes les plus « vieux », comme l'explique Bertrand Krug, Directeur du Département des Mesures d’Efficacité Online de Médiamétrie//NetRatings : « Les internautes de plus de 65 ans se sont massivement mis à l’achat en ligne puisqu’ils sont 44 % de plus qu’il y a un an à s’y être convertis, de même que les femmes qui sont désormais aussi nombreuses que les hommes à acheter en ligne. »

12 millions de cyberacheteurs de plus depuis 2008

Grâce à cette arrivée importante d'internautes plus âgés, le nombre global de cyberacheteurs a donc atteint un nouveau record en France avec 32,7 millions d'internautes, soit 863 000 de plus en un an. Cela représente surtout une hausse de près de 12 millions d'acheteurs en ligne en cinq ans, soit une croissance de près de 60 % entre 2008 et 2013.

 

Cybermarchands Q3 2013

 

Et si cette croissance est aussi liée à la diversité des cybermarchands en France (près de 120 000 aujourd'hui), selon la Fevad, les quinze plus grands sites français captent à eux seuls une très grande partie des internautes. « Au total, ce sont en moyenne 28,4 millions d’internautes qui ont consulté au moins un des sites du Top 15 au cours » du troisième trimestre 2013 selon ses statistiques. Et à ce jeu-là, c'est sans surprise Amazon qui gagne, avec plus de 14 millions de visiteurs uniques par mois à lui seul en moyenne, touchant ainsi environ 30 % des internautes français, et même près de 43 % de tous les cyberacheteurs hexagonaux. Chaque jour, plus de 1,5 million de personnes se rendent d'ailleurs sur Amazon.fr.

Les sites français se défendent

Loin derrière Amazon, nous retrouvons donc Cdiscount (9,5 millions de visiteurs uniques), la Fnac (8,3M), eBay (8,2M), Voyages-SNCF (7M), La Redoute (6,8M) et PriceMinister (6,8M). En matière de visiteurs uniques quotidiens, ce sont toutefois eBay (1M) et Vente-Privée (840 000) qui se rapprochent le plus d'Amazon. Quant au succès des cybermarchands sur téléphone mobile, le géant américain domine encore les débats avec 2,76 millions de visiteurs uniques, devant Voyages-SNCF (1,883 million), Cdiscount (1,051 million), la Fnac (896 000) et La Redoute (628 000).

 

Bien entendu, ces données ne ciblent ici que les visiteurs par site, et non le nombre d'achats ni la valeur de chaque panier. La Fevad comme Médiamétrie ne peuvent de toute façon donner de telles informations sans le consentement desdits cybermarchands. Nous savons néanmoins, selon des statistiques portant sur le dernier trimestre 2012, que le montant moyen dépensé par acheteur était supérieur à 500 euros à cette époque, pour un peu plus de 6 achats en moyenne. Les consommateurs sont toutefois plus dépensiers en fin d'année que lors des autres trimestres, un point à prendre en compte lorsque l'on compare les chiffres des différentes périodes. Sur l'année 2012, 1400 euros en moyenne avaient été dépensés en ligne, pour un peu plus de 16 transactions et 85 euros environ par panier.

 

Pour rappel, si vous comptez passer par les boutiques en ligne pour vos cadeaux de Noël, nous avons récemment mis en ligne un guide de survie.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !