iWork pour iCloud se met à son tour aux fonctions de collaboration en ligne

La guerre est déclarée

Apple continue d’investir dans sa suite bureautique en ligne, iWork pour iCloud. Le service gratuit est toujours en phase bêta et a reçu hier soir une série d’apports bienvenus, notamment avec l’arrivée des dossiers et de quelques fonctionnalités de collaboration.

iwork

 

iWork pour iCloud est une composante essentielle désormais de l’offre de services gratuits proposés par Apple à tout utilisateur bénéficiant d’un compte iCloud. Il reprend une partie des fonctionnalités de la suite bureautique pour OS X et a franchi une étape marquante avec l’arrivée des nouvelles versions majeures de Pages, Numbers et Keynote. Le format de fichier est en effet unifié et Apple garantit une mise en forme homogène, que ce soit depuis les logiciels classiques, la version web du service ou les applications mobiles pour iOS 7 (voir notre dossier).

 

Pour autant, la parité fonctionnelle est loin d’être équilibrée et les versions web, comme on s’en doute, manquent cruellement de certaines fonctionnalités. Apple avait promis toutefois que d’autres bêtas arriveraient pour ajouter des éléments manquants, et un premier lot est arrivé hier soir. Les comptes sont en cours de migration et tout le monde ne pourra pas en bénéficier tout de suite, mais tout est vraisemblablement une question d’heures.

Il est enfin possible de créer des dossiers 

Parmi les ajouts, on trouve tout d’abord la possibilité de créer des dossiers. Un apport important puisque la fusion de toutes les versions de la suite bureautique s’appuie essentiellement sur le stockage des documents dans iCloud. Or, il n’existait rien jusqu’à présent pour trier les documents en ligne, créant rapidement de la confusion si leur nombre augmentait. Apple a également ajouté un accès rapide à l’impression, directement depuis le menu Outils.

 

iwork icloud iwork icloud

La collaboration en temps réel fait son apparition 

Mais les plus gros ajouts concernent clairement les fonctions de collaboration. Si plusieurs personnes se retrouvent sur le même document, iWork affiche désormais une liste de ces participants. Comme au sein des Office Web Apps mises à jour récemment par Microsoft, les curseurs des participants sont désormais affichés en temps réel dans le document. Il est d’ailleurs possible de cliquer sur le nom d’une personne dans la liste pour se rendre immédiatement à la position de son curseur. Les modifications en temps réel sont bien présentes et vont même jusqu’à prendre en compte les déplacements d’images et les animations.

 

Le tableur Numbers s’enrichit en outre d’améliorations qui lui sont propres. Par exemple, au sein d’un document, l’utilisateur peut maintenant modifier l’ordre des feuilles. En outre, une fonction de création de d’hyperliens a été ajoutée. Du côté de Keynote, la version web permet maintenant d’effectuer un clic droit sur n’importe quelle diapositive pour la passer quand le diaporama est lancé.

 

iwork icloud

Un service qui doit encore évoluer 

Pour autant, il manque encore certains éléments importants au sein de cette suite bureautique en ligne. Le plus important pour les utilisateurs français est l’absence de prise en charge de la langue de Molière. Non seulement l’interface est toujours en anglais, mais les composants de la suite soulignent pratiquement tous les mots en rouge pour signaler des fautes, le service ne reconnaissant pas l’orthographe. D’autres fonctionnalités plus basiques, comme la mise automatiquement en majuscule de la première lettre de chaque phrase, sont toujours absentes. En outre, le support des navigateurs est encore partiel. Par exemple, un utilisateur sous Firefox 25 recevra un avertissement, tandis que sous Internet Explorer 11, aucun problème n’est détecté.

 

On rappellera également que la conversion des documents au nouveau format peut apporter certains soucis de mise en page, comme certains d'entre vous le signalaient dans les commentaires des applications pour OS X. Attention donc à réaliser des copies (ce qui est proposé par iWork à la première ouverture d’un document), d’autant que le nouveau format n’est pris en charge sur iPhone, iPad et iPod qu’avec les dernières moutures des applications mobiles. Or, ces dernières réclament obligatoirement iOS 7, ce qui élimine d’emblée le premier iPad de l’équation.

 

Pour ceux qui ont un compte iCloud, il suffit de se rendre sur le site www.icloud.com pour tester les nouveautés. Notez qu’il s’agit toujours d’un service en phase bêta et que d’autres améliorations sont encore à venir.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !