Les 556 départs de Bouygues Telecom sont justifiés selon des experts

Un peu moins selon les syndicats

La nouvelle est connue depuis de nombreux mois et a été officialisée cet été : Bouygues Télécom compte mettre à la porte 556 employés via un plan de départs volontaires. Et d'après un rapport d'experts commandé par le comité d'entreprise de la filiale télécom du groupe Bouygues, ces départs sont justifiés. Les syndicats de Bouygues Télécom, eux, estiment par contre que les conditions de départs sont bien insuffisantes.

bouygues

Un autre plan de départs attendu

Selon un syndicaliste contacté par notre confrère La Tribune, le rapport réalisé, par le cabinet Ellipce et transmis la semaine passée à certains élus, estime non seulement que le plan de départs de Bouygues Télécom est justifié, mais pire encore, « qu'il faut s'attendre à un deuxième plan dans un avenir prochain ». Les employés et les syndicats sont prévenus.

 

D'après Bernard Allain, délégué syndical central Force Ouvrière chez Bouygues Télécom, « le rapport conclut que la situation justifie tout à fait la réorganisation des effectifs prônée par la direction et que ce redéploiement des métiers ne suffira probablement pas ».

 

Le syndicaliste rajoute que le rapport souligne que Free Mobile a fortement modifié le marché et son modèle économique. Par conséquent, « Bouygues Telecom doit se métamorphoser ». Reste à savoir comment, car dégraisser ne sera probablement pas suffisant.

Les conditions de départs peu satisfaisantes pour les syndicats

Concernant les départs justement, les syndicats ont particulièrement peu apprécié les premières négociations débutées cette semaine. Selon l'AFP, les conditions de départs ont ainsi été jugées insuffisantes. En effet, Bouygues Télécom ne propose que 0,8 mois de salaire par année d'ancienneté, alors que les syndicats souhaitent obtenir au moins un mois et demi voire deux mois et demi de salaire par année d'ancienneté.

 

« Moins d'un mois de salaire par année d'ancienneté en supra-conventionnel, il vaut mieux se faire licencier » estime un syndicaliste, qui annonce d'ores et déjà que dans ces conditions, « les syndicats ne donneront pas d'avis favorable ». En somme, Bouygues Télécom organisera un plan de départs où personne ne voudra partir. L'opérateur sera ainsi forcé de revoir à la hausse ses conditions de départs, ou alors de passer par la case licenciement, aux conditions fixées par la loi en fonction des contrats.

 

Plus de détails sur les 556 départs prévus par Bouygues Télécom seront dévoilés d'ici mi-octobre.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !