Activision estime prendre beaucoup de risques avec son catalogue

Et c'est presque vrai

La définition du risque n'est pas la même pour tout le monde. Si la plupart des joueurs pensent qu'Activision évite de prendre le moindre risque en comptant chaque année sur les revenus de Call of Duty pour se mettre à l'abri, l'éditeur pense quant à lui être capable de se mettre régulièrement en danger. Explications.

Destiny

Destiny

 

Si l'on s'en tient à la croyance populaire, Activision est certainement l'un des éditeurs prenant le moins de risques possibles avec ses franchises. L'épisode annuel de Call of Duty rapporte à lui seul une quantité impressionnante d'argent, à moindre coût, le moteur n'évoluant que peu et certaines cartes du jeu en multijoueur étant reconduites d'années en années, parfois sous la forme de DLC payants. 

 

Pourtant, devant nos confrères d'Edge, Eric Hirshberg, le PDG d'Activision Publishing, affirme que cette vision des choses est erronée et il a quelques arguments de poids à faire valoir. « Je pense que parfois les gens interprètent mal ce que nous faisons et pensent que nous avons peur de prendre des risques, alors que nous prenons de très gros risques avec de nouveaux genres, de nouveaux modèles économiques et de nouvelles franchises. Le fait que nous l'ayons seulement fait qu'un petit nombre de fois ne doit pas occulter le fait qu'il y a beaucoup de risques et de difficultés cachés derrière chaque nouvel essai », explique ainsi le dirigeant.

 

Et effectivement, l'éditeur tente régulièrement de nouvelles choses, et par chance rencontre un certain succès avec. Il y a deux ans, la franchise Skylanders était inconnue du grand public. Aujourd'hui, celle-ci rivalise avec les niveaux de rentabilité de Call of Duty et amène des milliards de dollars d'argent frais dans les caisses de l'éditeur. Pourtant, le pari de mélanger jouets et jeux vidéo était plutôt osé. Désormais, Disney s'est également engouffré dans la brèche avec Disney Infinity, et même Nintendo avec Pokemon Rumble U.

 

Le prochain gros pari d'Activision concerne Destiny, un jeu mêlant tir à la première personne et jeu de rôle en ligne, et conçu par Bungie, le studio à l'origine de la saga Halo. Si les FPS et les MMORPG sont deux genres très populaires, rien ne garantit que la mayonnaise prendra en mélangeant les deux, même si d'autres éditeurs comme Ubisoft semblent croire en cette recette, avec des titres comme Tom Clancy's : The Division

 

Activision semble donc prendre effectivement une certaine dose de risques, même si sa franchise la plus populaire est un très mauvais exemple en la matière.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !