iPhone 5c, un smartphone loin d'être low cost

Mieux subventionné ne veut pas dire moins cher

Apple a présenté ses nouveaux iPhone hier soir, et les réactions ont été particulièrement nombreuses. Il faut dire qu’en dépit des nouveautés, les tarifs ont été au cœur des discussions. C’est le cas en particulier de l’iPhone 5c, proposé à 599 euros, qui risque fort de remplir les caisses de l’entreprise.

iPhone 5C

Un iPhone 5 tout de plastique vêtu

L’iPhone 5c est dans les grandes lignes un iPhone 5 dans une coque en plastique. Il ne s’agit pas tellement d’un iPhone d’entrée de gamme puisque la configuration de l’iPhone 5 reste puissante, notamment grâce sa puce A6. Écran, appareil photo, flash, tout est quasiment identique, à l’exception de l’habillage puisque l’on passe du sobre aluminium argent ou ardoise au polycarbonate de couleur vive.

 

L’iPhone 5c répond de fait parfaitement aux rumeurs, les confirmant toutes, à l’exception peut-être d’une significative : il devait être un iPhone d’entrée de gamme, voire « low cost ». Certains bruits de couloir parlaient même d’une commercialisation limitée à l’Asie pour combattre les smartphones Android là où il y en avait le plus besoin. Mais le 5c n’est ni un iPhone « low cost », ni même un iPhone d’entrée de gamme.

Des coûts de production plus bas 

Le modèle de base du 5c, livré avec 16 Go de stockage, est en effet vendu 599 euros. Un tarif qui n’a décidément rien de low cost. En fait, il s’agit du même iPhone 5 mais vendu 80 euros de moins. À ce prix, l’iPhone 5c devrait même remplir plus avantageusement les caisses d’Apple. Pourquoi ? Simplement parce que le smartphone sera plus rentable.

 

D’une part, les pièces du 5c sont les mêmes que celles qui sont produites depuis au minimum un an. Ce qui signifie que les coûts de production ont baissé, notamment pour la puce A6 qui lui sert de cœur. En outre, l’aluminium est remplacé par du polycarbonate qui, en dépit de ses qualités (notamment la résistance), reste un plastique moins coûteux et plus facile à produire.

Un téléphone mieux subventionné, mais pas moins cher 

Mais si les composants sont importants, ils ne pèsent que peu en regard de la subvention. Pour contre-attaquer sur le terrain des prix, Apple va en effet tricher en augmentant la marge prise en charge par les opérateurs lors de l’achat. On devrait ainsi trouver l’iPhone 5c pour 99 euros avec un engagement sur deux ans. À ce tarif, nombreux seront sans doute ceux qui craqueront, surtout pour une copie conforme de l’iPhone 5. Seulement voilà : même si le 5c ne vaut que 99 euros au début, les deux ans d’engagement rembourseront largement la différence, augmentant pour Apple le nombre de ventes sur un appareil plus rentable.

 

L’iPhone 5c aurait pu être moins cher, un constat souligné par les petits 100 euros de différence avec son ainé, le 5S. D’un côté 80 euros de moins pour expliquer le passage de l’aluminium au plastique, sans tenir compte de l’âge des composants. De l’autre, 100 euros de plus pour une puce A7, une meilleure autonomie, une meilleure optique et un capteur biométrique. Ce faible écart se retrouve d’ailleurs dans les tarifs : pour 199 euros avec un nouvel abonnement, l’utilisateur devrait avoir le choix entre un 5C 32 Go et un 5S 16 Go.

 

L’iPhone 5c aurait dû idéalement être vendu 399 euros. Mais ce positionnement tarifaire est déjà occupé par… l’iPhone 4s, livré avec 8 Go de stockage seulement. Ce qui permettra aux opérateurs de le proposer gratuitement ou à 1 euro avec un nouvel abonnement.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !