Mobile : SFR réalise un trimestre largement supérieur à Orange et Bouygues

Une fois n'est pas coutume

Après Orange et Bouygues Telecom, SFR vient à son tour de dévoiler les résultats de son deuxième trimestre 2013. Et si financièrement, l'opérateur continue de sombrer, du côté des recrutements d'abonnés mobiles, il écrase ses deux concurrents. Une excellente performance qu'il conviendra de confirmer. Concernant ses activités Internet, SFR accuse à nouveau le coup avec de faibles recrutements.

SFR T2 2013

Mobile : le meilleur trimestre de SFR depuis 2011

En attendant les résultats d'Iliad (Free) la semaine prochaine, Bouygues et SFR ont publié ces derniers jours leur bilan du deuxième trimestre de cette année, après Orange fin juillet. Et si financièrement, les trois opérateurs souffrent tous en France (voir ci-dessous), concernant les recrutements d'abonnés, les bilans sont différents. Certes, tous attirent des abonnés et perdent des clients prépayés. Mais le cumul des deux est incomparable.

 

Ainsi, alors qu'Orange a perdu 119 000 clients, Bouygues n'en a gagné que 15 000. Et SFR ? Dopé par un bond impressionnant des abonnés, l'opérateur au carré rouge peut se vanter d'avoir gagné 330 000 clients lors de ce trimestre. Une performance inégalée en ce début d'année (hors Free Mobile), et qui est de loin le meilleur trimestre pour SFR depuis 2011.


Au total, SFR compte 21,049 millions de clients, dont 17,372 millions d'abonnés (forfaits) et 3,677 millions de clients prépayés. Ces derniers ne représentent ainsi plus que 17,5 % de la totalité de ses clients. Ils étaient 18,8 % trois mois auparavant, et surtout 23 % au 31 décembre 2011. La chute du prépayé continue donc de plus belle, à l'instar du marché tout entier, les autres opérateurs affichant eux aussi des reculs importants dans ce secteur.

Fixe : SFR ne décolle toujours pas dans un secteur au ralenti

Depuis l'arrivée de la Freebox Révolution fin 2010/début 2011, et la sortie des box et offres concurrentes, SFR a vu ses niveaux de recrutements de clients haut débit régresser fortement. L'opérateur a même réussi la performance étonnante de perdre des clients, fait extrêmement rare dans un secteur en constante croissance. Néanmoins, lors du premier trimestre de cette année, SFR avait surpris en recrutant 56 000 nouveaux abonnés haut et très haut débit. Un résultat qui n'a rien d'extraordinaire en soi, mais qui était bien supérieur aux trimestres précédents.

 

La bonne dynamique de l'opérateur a néanmoins été de courte durée. SFR annonce ainsi n'avoir recruté lors de ce deuxième trimestre que 33 000 nouveaux clients. Une contre-performance qui doit toutefois être tempérée au regard des résultats de ses concurrents. En effet, lors de ce même trimestre, Orange n'a recruté que 41 000 nouveaux clients, dont 33 000 en fibre et 7000 en ADSL. Quant à Bouygues, il a réalisé l'un des pires trimestres de son histoire avec seulement 10 000 nouveaux abonnés.

 

Sachant que les recrutements de Numericable ne se comptent pas en centaines de milliers par trimestre, cela signifie que soit le marché global des FAI est en crise et la France approche de son niveau de maturité complète. Soit Free a réalisé un trimestre exceptionnel. S'il est vrai que le deuxième opérateur réalise de solides performances depuis trois ans, en particulier depuis le lancement de Free Mobile, nous pouvons tout de même nous demander si le pays n'est pas au ralenti. Lors du premier trimestre 2013, les cinq grands opérateurs avaient cumulé près de 250 000 nouveaux clients haut et très haut débit, dont plus de 36 % pour Free, très loin devant ses concurrents, preuve que le marché n'est plus ce qu'il était.

 

SFR Fibre 300

 

Au total, SFR compte 5,164 millions de clients ADSL et FTTH. L'opérateur précise d'ailleurs avoir noté « une accélération des recrutements sur la fibre optique ». Une remarque déjà effectuée ces derniers mois. Néanmoins, SFR ne précise toujours pas combien il compte d'abonnés à la fibre optique. Tout au plus savons-nous qu'il dépasse les 100 000 clients, seul opérateur grand public dans cette situation avec Orange. SFR note par contre que son offre Multi-Packs compte 2,1 millions de clients, soit tout de même 41 % de ses abonnés haut débit.

Des finances toujours en berne

Enfin, financièrement, SFR dévoile un chiffre d’affaires semestriel de 5,108 milliards d'euros, en baisse de 11,3 %. Sur le seul deuxième trimestre 2013, l'opérateur a réalisé 2,514 milliards d'euros de chiffre d'affaires, pour une baisse quasi équivalente. Cela correspond aux résultats de ses deux concurrents principaux, Orange ayant vu son chiffre d'affaires régresser de 7,5 % en France lors du dernier trimestre, et Bouygues réalisant la plus mauvaise performance avec un recul de 15 %.

 

Dans les détails, le mobile a généré un chiffre d'affaires semestriel de 3,204 milliards d’euros, en baisse de 17,4 %, tandis que le fixe ne régresse que de 0,8 %, avec 1,966 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Ces résultats ne prennent pas en compte l'élimination de certaines opérations communes, ce qui explique que le cumul des deux activités soit supérieur à son chiffre d'affaires total.

 

Enfin, outre SFR, notez que Vivendi a aussi publié divers détails sur ses autres filiales. Universal Music a ainsi vu son chiffre d'affaires bondir de 16,3 % pour atteindre 2,236 milliards d'euros lors du premier semestre. 53 % de ses ventes sont réalisées au format numérique, contre 47 % un an plus tôt.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !