Cafouillage chez Bouygues, qui fait passer des journalistes pour des clients

L'interview de tous les dangers

Un peu plus tôt dans la matinée, nous avons évoqué les nouvelles publicités 4G de Bouygues Telecom. À cette occasion, nous avons retrouvé une vieille campagne dans laquelle des réactions de clients étaient mises en avant. Problème, certains d'entre eux sont des journalistes et blogueurs invités sur place, qui ont vu leur image utilisée dans un but qui n'était pas du tout prévu au départ.

Si nous avons déjà évoqué plusieurs fois à quel point les publicités vantant la 4G pouvaient aller trop loin, nous n'avions jusqu'à maintenant rencontré aucune initiative du genre. En effet, dans une vidéo diffusée sur YouTube le 20 novembre dernier, Bouygues Telecom indique avoir compilé des réactions de clients face à son nouveau réseau. Des réactions toutes assez positives, comme nous avons pu le noter dans notre analyse.

Des journalistes dans une vidéo de promo : un ménage de plus ? Pas vraiment

La vidéo affiche un titre assez clair : « Réseau 4G par Bouygues Telecom, les clients testent à Lyon ». La description laisse aussi assez peu de doutes quant à son contenu : « Bouygues Telecom a proposé à ses clients à Lyon de tester le réseau 4G pour la première fois en France. Voici les premières images ». Son ouverture indique les mêmes mentions, et pourtant, les premiers intervenants sont des blogueurs et journalistes du milieu des nouvelles technologies.

 

Parmi d'autres têtes, on reconnait ainsi assez rapidement Gregori Pujol de Journal du Geek et Romain Thuret de Les Numériques. Ulrich Rozier de Frandroid apparaît aussi brièvement, mais pas comme intervenant.

 

 Bouygues Telecom Journalistes

La vidéo a depuis été retirée par Bouygues Telecom

 

Au départ, on pourrait penser à une intervention volontaire, un peu comme certains « ménages », rémunérés ou non, qui sont assez largement pratiqués dans la presse traditionnelle, mais que l'on retrouve aussi parfois dans le milieu des nouvelles technologies, entre autres.

 

Nos confrères d'Arrêt sur images ont d'ailleurs un dossier permanent et assez intéressant sur le sujet. La question avait d'ailleurs été assez justement posée dans le domaine des jeux vidéo, suite au fameux « Doritos Gate », mais ce n'est pas forcément le seul secteur concerné.

 

L'émission d'Arrêt sur images suite au Doritos Gate

 

Canard PC Hardware avait déjà évoqué les questions qui se posent dans notre domaine (voir cet article, ainsi que les réponses de Comptoir du Hardware et de Les Numériques à l'époque). Dans la pratique, certaines marques ont en effet une tendance assez naturelle à chercher la légitimité auprès d'intervenants extérieurs.

Les campagnes de promotion avec des têtes connues, une pratique assez courante

Samsung est un spécialiste du genre, puisqu'il fait intervenir des noms plus ou moins connus du monde de la cuisine, comme celui de l'information sur les nouvelles technologies. Mais ce ne sont pas les seuls. Orange avait fait de même à l'occasion de son programme « Recyclez vos mobiles » en 2010 dans un but plus humoristique. Parfois, il est plutôt question d'associer le « prestige » d'un Laurent Weil du Grand journal de Canal+ lors du festival de Cannes, ce qui était le cas de LG pour vanter l'Optimus G. À d'autres moments, ce sont plutôt les lecteurs de tel ou tel site qui sont l'objet d'un test proposé par la marque (de manière rémunérée ou non) et ensuite utilisé dans un but promotionnel.

 

Est-ce un problème ? D'aucuns diront que tant que les choses sont exposées clairement, ce n'est pas le cas. D'autres penseront qu'un journaliste (ou assimilé) n'a nullement sa place dans une campagne de promotion quelconque.

 

Il arrive aussi que lors d'évènements, les blogueurs et journalistes soient tout simplement interviewés pour donner leur avis. Ils peuvent alors refuser la diffusion, surtout s'ils trouvent que le montage ne reflète pas correctement leurs propos, qui engagent forcément leur média d'une manière ou d'une autre. Ils signent aussi parfois un droit à l'image de manière plus globale puisqu'ils risquent de se retrouver dans le cadre lors de la diffusion d'une telle vidéo. On en trouvera un exemple avec la soirée organisée par l'agence Heaven pour le lancement du Galaxy S4 :

 

 

Mais pour la vidéo de Bouygues Telecom, ce n'était pas le cas.

Des interviews pour un usage interne, une erreur de Bouygues Telecom

Pour savoir ce qu'il en était, nous avons tout d'abord contacté Romain Thuret de Les numériques, qui nous a confirmé sa présence à un évènement de lancement de la 4G de Bouygues Telecom à Lyon. Pour l'interview en question, il est assez lapidaire : « Je ne répondais qu'à une question concernant l'intérêt de la 4G dans un sens général, pas vis-à-vis de l'offre de Bouygues Telecom en particulier ». Il nous a aussi confirmé que cet enregistrement avait été fait à la demande insistante de l'opérateur qui ne devait l'utiliser qu'à titre de communication interne uniquement. Même son de cloche chez Gregori Pujol de Journal du Geek qui nous précise d'ailleurs qu'il découvre cette vidéo qui a près d'un an. Celle-ci n'avait en effet que quelques milliers de vue à son compteur ce matin. 

 

Mais comment expliquer la diffusion de ces interviews, et surtout que les journalistes présents sur place aient été présentés comme des clients ? Du côté de chez Bouygues Telecom, on nous confirme tout d'abord la tenue de deux évènements à Lyon pour le lancement de la 4G. L'un pour la presse généraliste et technique organisé par la cellule de communication de l'opérateur, le second plutôt pour les blogueurs et organisé par l'équipe « Web et Social ».

Clients et journalistes mélangés par l'équipe de montage, la vidéo retirée

Les Numériques et Journal du Geek ont néanmoins participé au second où étaient aussi présents des clients. Tout le monde a ainsi signé une déclaration de cession de droit à l'image générale, et participé à cette interview qui n'était effectivement prévue que pour un usage interne comme il nous l'a été confirmé une troisième fois par Bouygues. Mais lors de la phase de montage d'une version publique, les vidéos des clients et des journalistes ont semble-t-il été mélangées, et personne ne s'en était aperçu avant notre actualité de ce matin.

 

Journalistes Bouygues 4GJournalistes Bouygues 4G

Gregori et Romain, intégrés à une vidéo comme de simples clients de Bouygues Telecom

 

Suite à notre remontée, la vidéo a été retirée, ce qui semble contenter Romain Thuret qui n'excluait pas la voie judiciaire dans un premier temps. Gregori nous a pour sa part indiqué sa déception et sa surprise face à une telle pratique, sans doute pas près de revenir de si tôt devant une caméra des équipes de Bouygues Telecom.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !