Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Dépenses logicielles : quatre nouveaux ministères répondent à Isabelle Attard

Dix-neuf réponses encore en attente

Quatre nouvelles réponses viennent d’être transmises à la députée Isabelle Attard, qui souhaitait savoir quelles étaient les dépenses logicielles (propriétaire et libre) des différents ministères. Cette fois, c’est aux ministères de l’Économie et des Finances, du Budget, de la Décentralisation, ainsi que celui de la Consommation de se plier à l’exercice.

Comme chaque semaine depuis plus d’un mois, nous revenons sur les réponses apportées par certains ministères à la députée écologiste Isabelle Attard. En mai dernier, l’élue avait adressé une question écrite à chacun des 37 ministres du gouvernement Ayrault, afin de connaître les suites qui avaient été données à la circulaire du Premier ministre concernant l’utilisation du libre dans l’administration. La parlementaire réclamait également un détail des dépenses engagées en matière de logiciels sur la période 2008-2012, qu’ils soient libres ou propriétaires.

Bercy continue de vanter son expérience en matière de libre

Jusque-là, quatorze ministres s’étaient pliés à l’exercice, avec plus ou moins de bonne volonté (voir notre récapitulatif en fin d’article). Mais de nouvelles réponses viennent d’être publiées, à commencer par celles du ministère de l’Économie et des Finances, celui du Budget, mais aussi celui de la Consommation. Ces trois réponses sont quasiment identiques, et contiennent des informations déjà dévoilées par d’autres ministères appartenant au grand « pôle » de Bercy (ministères du Redressement productif et de l’Économie numérique). Ceci n’est d’ailleurs guère surprenant, puisque des services sont mis en communs entre ces ministères.

 

bercy

 

Il est ainsi rappelé que les ministères dits économiques et financiers ont « déjà une longue expérience des logiciels libres ». Ceux-ci « sont très largement utilisés dans leurs systèmes d'information, notamment dans les infrastructures de production, les logiciels du poste de travail, les langages de développement et la gestion des sites internet » indique-t-on, à l’appui de plusieurs exemples :

  • En 2000, la direction générale des finances publiques a installé Linux sur 400 de ses serveurs. « Ce système est aujourd'hui présent sur la plupart des serveurs », affirme Bercy.
  • Les postes de travail des agents sont équipés de suites bureautiques et de navigateur libres. « La messagerie est entièrement composée de logiciels libres » souligne-t-on également. Rien n’est néanmoins précisé s’agissant du système d’exploitation (Windows, Mac OSX, etc.).

De la même manière que le ministère du Redressement productif, l’on assure une fois encore que la circulaire de Jean-Marc Ayrault « a accru l'intérêt préexistant pour les logiciels libres ».

 

Du côté des chiffres, ceux-ci sont les mêmes que ceux dévoilés par Arnaud Montebourg il y a quelques semaines, et qui concernaient une évaluation de l’ensemble des ministères dits économiques et financiers. Aux montants détaillés ci-dessous s’ajoutent 22 726 611 euros supplémentaires, injectés dans l'écosystème du logiciel libre au travers du marché de support aux logiciels libres, et ce sur une période allant de fin 2008 à fin 2012.

 

log libre tableau

Tableau PC INpact - En euros

La Réforme de l'État et la Décentralisation restent peu bavards

Intéressons-nous maintenant à la 18ème réponse obtenue par Isabelle Attard : celle du ministère de la Décentralisation. Une fois encore, la réponse est identique (à l’exception d’une faute de frappe corrigée) à celle du ministère de la Réforme de l'État, parue il y a trois semaines. La ministre Lebranchu ne donnait alors guère d’informations, se contentant pour le volet financier à dévoiler l’estimation globale pour l’État (tableau ci-dessous).

 

logiciels dépenses tableau total

 

Enfin, voici comme d'habitude un récapitulatif des informations obtenues jusqu'ici :

 

culture log dépenses education

 

log tableau

 

log tableau

14 commentaires
Avatar de unCaillou INpactien
Avatar de unCaillouunCaillou- 16/08/13 à 10:25:58

Éducation nationale : 220 00 ça fait bien 22 milles euros ? :transpi:

Avatar de fken INpactien
Avatar de fkenfken- 16/08/13 à 10:41:38

250 à 300M€ chaque année et ce n'est pas fini...

J'aimerais beaucoup avoir une analyse plus détaillée. Notamment, ce qui rentre et ce qui sort.

Que la défense commande des logiciels sur mesure pour s'assurer d'avoir un système adapté et protéger ne me choque pas mais imaginer 300Millions transféré chaque année par le gouvernement vers des paradis fiscaux pendant que l'on nous demande de faire des efforts tout en respectant le copyright... je trouverais cela un peu fort...

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

fken a écrit :

J'aimerais beaucoup avoir une analyse plus détaillée. Notamment, ce qui rentre et ce qui sort.

Tu peux toujours rêver. Quand tu vois le temps qu'il faut à un ministère pour rassembler les chiffres de la news :transpi:

Au final, sans plus de précision, ces chiffres ne veulent pas dire grand chose.

il faudrait que l'on dispose également des coûts d'infrastructure et de maintenance, de formation, etc...

Mais il va falloir attendre que les datas soient vraiment open...

Avatar de fken INpactien
Avatar de fkenfken- 16/08/13 à 12:40:03

ActionFighter a écrit :

Mais il va falloir attendre que les datas soient vraiment open...

:bravo:
c'est bien une blague, non ? Des données de notre gouvernement ouvertes à tous ?

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

fken a écrit :

:bravo:
c'est bien une blague, non ? Des données de notre gouvernement ouvertes à tous ?

Disons que j'ai mis sans le vouloir une petite pointe d'ironie :francais:

Avatar de 2show7 INpactien
Avatar de 2show72show7- 16/08/13 à 12:50:01

Et puis les centaines d'employé(e)s nommé(e)s et récalcitrant(e)s :transpi: qui ne veulent pas changer :eeek2::francais:

Édité par 2show7 le 16/08/2013 à 12:50
Avatar de HarmattanBlow INpactien
Avatar de HarmattanBlowHarmattanBlow- 16/08/13 à 13:26:54

fken a écrit :

250 à 300M€ chaque année et ce n'est pas fini...

J'aimerais beaucoup avoir une analyse plus détaillée. Notamment, ce qui rentre et ce qui sort.

Que la défense commande des logiciels sur mesure pour s'assurer d'avoir un système adapté et protéger ne me choque pas mais imaginer 300Millions transféré chaque année par le gouvernement vers des paradis fiscaux pendant que l'on nous demande de faire des efforts tout en respectant le copyright... je trouverais cela un peu fort...

D'abord ces 300 millions ne vont pas exclusivement aux américains, l'essentiel étant vraisemblablement plutôt constitué par des offres de support basées en France et des SSII françaises.

Ensuite les dépenses publiques annuelles sont de mille milliards d'euros. Je suis donc plutôt agréablement satisfait par ces chiffres de seulement 300 millions (5 euros par an et par Français).

Avatar de fken INpactien
Avatar de fkenfken- 16/08/13 à 13:31:10

HarmattanBlow a écrit :

D'abord ces 300 millions ne vont pas exclusivement aux américains, l'essentiel étant vraisemblablement plutôt constitué par des offres de support basées en France et des SSII françaises.

Ensuite les dépenses publiques annuelles sont de mille milliards d'euros. Je suis donc plutôt agréablement satisfait par ces chiffres de seulement 300 millions (5 euros par an et par Français).

Pour cela que je demande une étude plus poussée.

Pour les histoires de supports français, j'ai un profond doute mais c'est vrai que l'on peut aussi procéder à la manière de Airbus EADS : on sous traite à des SS2i et on leur donne des instructions sur la manière de procéder (pour Airbus c'est la délocalisation en Inde mais pour le gouvernement Frncais ce serait peut-être des choses comme négociez nous un pack MS défiant toute concurrence.

Avatar de Sonic.blue INpactien
Avatar de Sonic.blueSonic.blue- 16/08/13 à 13:37:52

+1 ActionFighter
Il faudrait aller aussi plus loin dans l'autre sens de cette étude et voir l'impact sur la productivité... C'est prématuré, je le sens bien ... :transpi:

Avatar de Pazns Abonné
Avatar de PaznsPazns- 16/08/13 à 14:43:14

Quelle est la vraie part des frais de support, dans tout ça ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2