Les offres Facebook sont disponibles, premier dérapage : un iPhone 5 à 69 €

Et dire que certains y ont cru...

Les offres Facebook, une adaptation de Groupon par le géant du réseau social est désormais disponible en France pour une majorité de pages. Et alors que les administrateurs peuvent désormais séduire leurs fans avec des offres attrayantes, on voit d'ores et déjà les premières dérives.

En effet, si vous avez quelques amis actifs sur Facebook, vous n'avez pas pu échapper ce week-end à une promotion plutôt étrange : Free aurait décidé de proposer un iPhone 5 à 69 € dès le 22 septembre. La combinaison du fameux FAI et du dernier bébé d'Apple aura bien entendu fait des miracles au niveau de la viralité, personne ne prenant la moindre seconde pour se pencher sur la potentielle véracité d'une telle offre... qui s'est propagée comme une traînée de poudre :

 

 Offres Facebook iPhone 5

 

Free ou Free Mobile n'étant pas à l'origine de cette offre (seulement des sites et des pages en manque de promotion), pas plus qu'Apple, le tarif étant plus de 10 fois moins important que celui pratiqué en magasin... il ne pouvait bien entendu s'agir que d'un attrape-nigaud.

Rediriger le fan sur une page à moindre frais, suite à une promesse alléchante

Heureusement, l'envoi de l'offre ne se fait que via Facebook qui ne communique pas vos coordonées à la page en question. On devrait donc éviter les soucis rencontrés avec certains jeux et certaines applications qui n'existent que pour collecter des données sur vous.

 

Après une première disparition, cette annonce est revenue et en est déjà à 120 000 demandes. On peut ainsi y trouver cette capture :

 

Offre Facebook iPhone 5

 

Le site en question vous demandera bien entendu de cliquer sur « J'aime » pour accéder à la promotion et proposera même un lien direct vers la réduction qui mène directement sur une fausse page d'erreur :

 

Offre Facebook iPhone 5

 

Celle sur les conditions de participation mènera vers une page expliquant que toute cette seconde opération n'est qu'une manière de dénoncer la première offre (tout en se faisant de la publicité au passage...).

 

Malheureusement, le système de Facebook ne permet nullement de signaler une offre, ce qui explique sans doute que celle-ci continue de se propager. On imagine déjà ce qu'il en sera lorsque les adeptes de phishing auront décidé de s'emparer de cette possibilité.

Offres Facebook : de nouvelles publicités, qu'il est impossible de cacher

Selon la FAQ de Facebook, les offres sont désormais disponibles à l'ensemble des pages qui disposent de plus de 400 j'aime. Si le service est payant, la première utilisation est gratuite, ce qui explique sans doute cette dérive, qui n'est sans doute qu'une mauvaise blague en guise de ballon d'essai. Cela pose néanmoins la question de la pertinence des promotions proposées, et de la capacité qu'auront les pages de jouer avec les limites pour s'assurer leur publicité.

 

Facebook Offers

 

Car si l'arrivée d'un tel service pour les sociétés, notamment les petites boutiques qui voudraient animer une communauté de fans en ligne en leur proposant des réductions via Facebook est intéressante, il faudra veiller à ce que ce service, payant, ne devienne pas rapidement la source de dérives récurrentes.

 

Car même si les pages jouent avec leur réputation sur ce genre d'action, Facebook ne propose actuellement aucun moyen de désactiver l'apparition des offres au sein du fil d'actualité de manière globale. Un manque de liberté qui pourrait vite lui être reproché si les administrateurs de pages multiplient les abus.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !